Le framework .NET reste l’une des principales plateformes de développement en entreprise. La sortie de .NET Core 3.0 invite les entreprises à adopter la version open source de la plateforme.

L’officialisation de la sortie de .NET Core 3.0 marque une étape essentielle dans la modernisation des développements d’entreprise et la production d’outils métiers notamment destinés aux postes Windows.
Lancé en 2000, soit il y a bientôt 20 ans, le .NET Framework s’est rapidement imposé comme l’une des plateformes de prédilection des entreprises aussi bien côté serveur (notamment avec ASP.NET) que côté client (applications Windows Forms et WPF).Beaucoup d’eau a depuis coulé sous les ponts et le .NET Framework a connu de nombreuses évolutions au fil des versions de Windows ainsi que plusieurs déclinaisons (pour Windows Mobile mais aussi cross-plateforme via Mono puis Xamarin).

L’ère open source

Dès 2014, Microsoft entame une véritable révolution de sa plateforme. L’idée consiste à totalement réécrire et repenser le framework avec, cette fois, un objectif affiché d’être à la fois cross-système et open source ! Il est en effet temps de réinventer la plateforme pour un monde où Windows n’est plus dominant, où le cloud est omniprésent, où la mobilité réinvente la notion d’applications et où les containers révolutionnent toute la chaîne de développement du développement à l’opérationnel. Il est surtout urgent de redynamiser la communauté, de la souder, de lui redonner le pouvoir.

Dans un premier temps, Microsoft opte pour une focalisation des efforts autour du « backend ». Ainsi naissent ASP.NET Core (le framework Web) et .NET Core (le framework côté serveur) distribués en open source sous la très souple et permissive licence MIT et simultanément lancés à la fois sous Linux, macOS et Windows.
Depuis, Microsoft n’a eu de cesse de toujours enrichir cette version « Core » et surtout d’ouvrir encore davantage à l’open source les plus essentielles composantes de son univers .NET.

En mai dernier, Microsoft a complété sa stratégie et averti les entreprises : le .NET Framework n’a pas d’avenir. Le futur de .NET repose sur .NET Core ! Le message a le mérite d’être clair. La roadmap à venir l’est tout autant.

.NET Core 3.0 est disponible

L’introduction de « .NET Core 3.0 » cette semaine marque le « GO » de Microsoft aux entreprises : il est temps de migrer progressivement votre existant vers la version open source.
« .NET Core 3.0 » apporte de très nombreuses améliorations (dont une optimisation pour les containers, le support du langage F#, le support d’ARM) dont la plus essentielle demeure le support de Windows Forms et WPF (tous deux versés en open source) afin de permettre le développement d’applications « Desktop » (limitées à Windows) et non plus uniquement serveur.
Le principal frein à l’adoption de « .NET Core » par les entreprises historiquement très liées au « .NET Framework » saute donc avec cette édition « 3.0 » qui prépare le futur de la plateforme.

.NET 5, le futur de la plateforme

Car après « .NET Core 3.0 » (une évolution 3.1 est attendue en novembre), le futur du framework portera le nom de « .NET 5 » dès novembre 2020. Un renommage et une renumérotation plus logique qu’il n’y paraît.
En effet, le mot « Core » cherchait à mettre en avant l’idée que la version open source du « .NET Framework » n’en conserverait que l’essentiel. Mais depuis, de nombreuses librairies ont été ajoutées et tout un écosystème s’est mis en place. « Core » permettait aussi de bien le différencier de la version « Framework » intégrée à Windows. Cette dernière disparaissant du paysage, la première mention n’a plus de sens. Quant au numéro « 5.0 » qui oublie un « 4.0 », il a lui aussi du sens afin d’éviter toute confusion avec les versions « .NET Framework 4.x » présentes dans Windows 10 et Windows Server 2016/2019.

Il est l’heure de moderniser ses devs

Bref l’avenir de « .NET » est donc « .NET 5 », un framework complet de développement aussi bien côté « Serveur » que côté « Desktop », mobiles et IoT. Car avec .NET 5, l’idée est bien d’obtenir un framework 100% open source et 100% cross-plateforme compatible Windows, Linux, macOS, Android, iOS, ou encore Raspberry Pi… Quelles que soient les applications envisagées.
Les entreprises ont donc tout intérêt à mettre d’ores et déjà leurs développeurs à « .NET Core 3.0 » pour être fin prêtes à « .NET 5 ». D’autant que la conversion de l’existant ne sera pas toujours triviale même si l’entreprise continue de se focaliser sur la seule plateforme Windows. Notamment parce que certaines technologies « .NET » désuètes ne feront jamais le voyage vers l’open source : à commencer par WCF (Windows Communication Framework) et les Web Forms.

De son côté, Microsoft encourage vivement toutes les entreprises lançant de nouveaux projets à ne les réaliser que sous « .NET Core 3.0 ». Pour les applications plus anciennes, l’opportunité d’un minimum de refactoring doit être sérieusement envisagée. Il est en effet bien loin le temps des applications client-serveur… .NET Core 3.0 et plus encore .NET 5 sont conçus pour un monde multiplateforme, containerisé et construit sur des microservices et du cloud.

Source:
Announcing .NET Core 3.0