Nokia est en colère. Le constructeur finlandais estime que Google et Asus, les coconcepteurs de la tablette Nexus 7, violent plusieurs de ses brevets relatifs à la connexion Wi-Fi. Une quarantaine de constructeurs ont signé des accords de licence avec Nokia. Or ni Google, ni Asus ne sont du nombre. Mais avant d’en venir aux grands moyens et de déposer plainte, Nokia va inviter Google à rentrer dans le rang et à acheter la licence d’utilisation de sa technologie. Une affaire qui doit enchanter Microsoft, le nouveau grand ami de Nokia, qui vient de lancer ses nouvelles tablettes Windows 8 Surface.