La conférence annuelle Nutanix .NEXT 2021 s’est tenue la semaine dernière en virtuel. L’opportunité de découvrir la nouvelle version du socle AOS et de découvrir la vision de sa nouvelle équipe dirigeante.

Ce Nutanix .NEXT avait forcément une saveur particulière puisque c’était le premier rendez-vous de l’éditeur pionnier de l’hyperconvergence et du cloud hybride depuis le départ de son CEO et fondateur Dheeraj Panday . La nouvelle équipe dirigeante menée par Rajiv Mirani, un ex de VMware, veut offrir à l’entreprise un souffle nouveau alors qu’elle s’est désormais bien implantée dans le paysage IT et recherche désormais bien plus la profitabilité que l’expansion à marche forcée.

Si sur la forme beaucoup de choses semblent évoluer, sur le fond la philosophie de l’entreprise reste finalement un peu la même : faire en sorte de rendre la complexité IT la plus invisible possible en simplifiant les opérations IT et en brisant les silos. Il y a 10 ans, cette volonté s’est traduite avec le concept d’hyperconvergence (HCI). Mais, depuis, l’IT a profondément évolué avec les notions de cloud. Cette volonté de départ évolue pour s’y adapter. « Le cloud n’est pas une destination mais une façon d’opérer l’informatique. Nos clients utilisent essentiellement le cloud comme modèle d’entreprise, comme modèle d’exploitation de l’IT. Nous voulons nous assurer que nous rendons le cloud invisible afin que l’entreprise puisse se concentrer sur ce sur quoi son Business doit se focaliser » explique ainsi Tarkan Maner CCO de Nutanix. Si l’idée de l’hyperconvergence était de simplifier l’IT en masquant sa complexité, alors Nutanix cherche aujourd’hui à hyperconverger cloud privé et cloud public. Une idée induite par le leitmotiv de Rajiv Mirani : « HCI ne signifie plus Hyper Converged Infrastructure mais Hybrid Cloud Infrastructure ».

Voici, selon nous, les 5 annonces essentielles à retenir de ce .NEXT 2021

1/ L’hybrid cloud implique des partenariats forts

Nutanix n’est plus une OVNI dans un monde d’infrastructure. L’entreprise ne peut plus faire cavalier seul d’autant que le cloud hybride impose forcément un partenariat fort entre acteur du « sur site » et acteurs du cloud public. Impossible d’insuffler de la transparence et de la fluidité sans insuffler du Nutanix au cœur des clouds publics. Une stratégie qui, sur le fond, n’est pas bien différente de celle portée par VMware depuis plusieurs années déjà, ce dernier ayant en la matière de l’avance sur son concurrent .

À l’occasion de .NEXT 2021, Nutanix est revenu sur certains de ses partenariats. Deux d’entre eux semblent prendre une importance clé.

Le premier est celui signé il y a plus d’un an entre l’éditeur et Microsoft. Il se concrétise avec la disponibilité en preview de Nutanix Clusters on Azure. Nutanix Clusters est un moyen aisé, transparent et naturel d’étendre vers le cloud son cluster Nutanix sur site, en conservant exactement la même logique de gestion et d’administration. Plus de problème de déplacement des workloads vers le cloud et plus de problème de rapatriement non plus. Nutanix Clusters c’est vraiment l’idée d’avoir toute la plateforme Nutanix sur un cloud comme une extension de son infrastructure interne. Rappelons que la solution existe déjà sur AWS.

Autre collaboration forte, celle avec Red Hat. En juillet dernier, les deux entreprises annonçaient un partenariat stratégique visant à faire d’OpenShift la stack Kubernetes de prédilection sur Nutanix. Durant .NEXT, les entreprises ont pu découvrir comment Red Hat et Nutanix optimisent l’installation de Kubernetes au cœur de Nutanix Cloud et AOS et permettent d’offrir à Kubernetes l’intelligence de stockage qui lui manque. En revanche on ne sait toujours pas trop ce qu’il adviendra à l’avenir de Karbon, la distribution « Nutanix » de Kubernetes.

Un autre partenariat important a été annoncé et concerne cette fois la sécurité au sein des infrastructures hybrides Nutanix. L’éditeur va désormais intégrer la solution de gestion des vulnérabilités et de « Détection & Réponse » de Qualys !

2/ Pour soutenir cette vision, Nutanix a musclé son socle AOS.

Pour soutenir sa vision cloud hybride, Nutanix s’est à nouveau concentré sur le socle de toute sa plateforme : AOS. Lors de .NEXT 2021, l’éditeur a lancé AOS 6. « Avec AOS 6, nous nous sommes attachés à relever les défis communs auxquels de nombreuses entreprises sont confrontées dans les environnements hybrides multiclouds, notamment la sécurité, la reprise après sinistre et les réseaux virtuels » a ainsi expliqué le nouveau CEO de Nutanix, Rajiv Mirani, en introduction de la conférence.
Ainsi, AOS 6 embarque une vraie couche de virtualisation du réseau intégrant des fonctionnalités VPN (sans utiliser d’appliances physiques dédiées) et surtout des fonctionnalités VPC (Cloud Privés Virtuels) permettant de créer et gérer uniformément un réseau multicloud hybride (autrement un réseau privé s’étendant virtuellement à travers plusieurs clouds publics).
Une fonctionnalité majeure qui s’accompagnera bientôt d’une microsegmentation multicloud facile à mettre en œuvre.
Par ailleurs, en combinant Flow Security Central, AOS 6 et du Machine Learning, Nutanix va prochainement intégrer un moteur de planification qui analysera le trafic réseau à l’aide d’une IA pour recommander les politiques de sécurité et de micro-segmentation les plus adaptées afin de mieux protéger les VM contre les attaques potentielles.

3/ Disaster Recovery & PRA : AHV n’a plus rien à envier à ESXi.

Nutanix supporte différents hyperviseurs mais cherche désormais de plus en plus à pousser son propre hyperviseur développé en open source AHV. Exploiter son propre hyperviseur permet d’ancrer celui-ci plus profondément au cœur de sa plateforme pour plus de transparence et de performance. Mais pour les clients, c’est aussi un moyen de réduire la facture IT globale en abandonnant l’hyperviseur de VMware. Et l’un des derniers grands freins à l’adoption d’AHV vient de sauter avec AOS 6. Les fonctionnalités « Metro Availability », c’est-à-dire la capacité à réaliser de la haute disponibilité multi-sites en présentant l’ensemble comme un cluster unique, sont désormais disponibles sous AHV. Au passage l’interface Prism Central offre désormais une vue complète et détaillée des états de « Disaster Recovery » des sites primaires et secondaires.
Notez au passage qu’AOS 6 offre aussi la possibilité d’utiliser le cloud public comme site secondaire avec des capacités de chiffrement de bout en bout pour le trafic de reprise après sinistre.

4/ Nutanix est aussi un acteur de la Data…

Depuis l’origine, l’hyperconvergence est d’abord une façon de rendre le stockage plus simple et plus intelligent. Or il n’y a pas de Data sans stockage et inversement. Les deux univers sont intimement liés et Nutanix remonte la stack de multiples façons. D’abord avec ses modules comme Files, Objects, Volumes ou Mine Backup. Mais aussi avec ERA son étonnante couche « DataBase as a Service » pour simplifier le déploiement, la gestion et la sauvegarde des bases de données. L’éditeur a annoncé a « .NEXT 2021 » un nouveau service de gouvernance des données dénommé « Nutanix Data Lens ». Le service veut simplifier la gestion du cycle de vie des données non structurées et simplifier la gestion des risques (et notamment la lutte contre les ransomwares et leurs effets dévastateurs). Il offre une vue globale de toutes les données non structurées réparties au sein des espaces de stockage Nutanix et fournit des « insights » qui donnent davantage de visibilité sur ce patrimoine informationnel.

Par ailleurs Nutanix veut aussi aider les entreprises à gérer la croissance des données non structurées grâce à de nouvelles fonctionnalités AOS 6 de data tiering vers Nutanix Objetccs, AWS S3 et Azure Blob Storage.

5/ Hyperconvergence & VDI… Une vieille alliance qui perdure à l’ère du DaaS…

Le VDI a été le premier cas d’usage identifié des architectures hyperconvergées. Et ce cas d’usage a largement été redécouvert pendant la pandémie avec le besoin d’offrir des environnements sécurisés à distance aux collaborateurs confinés chez eux.
Mais le visage du VDI évolue aujourd’hui avec le cloud et les offres DaaS (à commencer par l’offre Nutanix Frame).
Nutanix a annoncé un partenariat avec Citrix au travers duquel Nutanix devient l’infrastructure HCI de préférence pour héberger les solutions Citrix. Nutanix Cloud Platform est optimisé pour supporter les services Citrix Virtual Apps and Desktops dans un environnement hybride multicloud.