Cloud et IA ont été à l’honneur de l’édition européenne 2020 de la conférence Oracle OpenWorld. Si de nombreux partenaires sont venus chanter les louanges d’Oracle Cloud, on retiendra surtout l’expansion du nuage d’Oracle et l’arrivée d’une nouvelle plateforme de Data Science as a service.

Depuis le décès Mark Hurd en décembre dernier, Safra Catz se retrouve désormais seule aux commandes d’Oracle (elle est co-CEO depuis 2014). Lors de l’ouverture d’OpenWorld Europe 2020 à Londres mi-février, elle a cherché à insuffler une dynamique nouvelle et redorer l’image d’une entreprise malmenée ces derniers temps entre des DSI mécontents des politiques de licences, un procès pour « systématiquement soudoyer et forcer ses clients à entamer une migration Cloud » ou encore la protestation de ses employés contre la collecte de fonds organisée par son fondateur, Larry Ellison, en faveur de Donald Trump.

Elle a tenu à aligner son entreprise sur les problématiques rencontrées par ses clients et leur a rappelé qu’ « Oracle aussi a dû changer et nous sommes là pour vous servir ». Durant son Keynote elle aura beaucoup parlé d’IA mais aussi et surtout de Cloud comme pour démentir les prédictions formulées par Forrester en début d’année. Les analystes prédisaient en effet qu’IBM et Oracle allaient lever le pied sur leurs investissements Cloud et voyaient même Oracle orienter ses vers les solutions IaaS d’Azure.
Les annonces d’Oracle OpenWorld Europe 2020 semblent pour l’instant les contredire et montrent qu’Oracle continue d’investir lourdement sur son infrastructure de Cloud public, Oracle Cloud.
Des annonces que résumons ici…

5 Nouvelles régions

Oracle Cloud s’enrichit de cinq nouvelles régions, poursuivant son déploiement international. Les Européens retiendront principalement l’ouverture d’une région « Pays-Bas » mais les grandes entreprises internationales retiendront aussi l’ouverture des régions Australie, Canada, Japon et Arabie Saoudite, portant ainsi à 21 le nombre de régions Oracle Cloud. Oracle prévoit toujours d’atteindre les 36 régions d’ici la fin 2020.

L’Interopérabilité Azure étendue

Parallèlement à l’ouverture du datacenter d’Amsterdam, Oracle a annoncé l’expansion du partenariat d’interopérabilité des clouds noué avec Azure en 2019. Quelques semaines avant, Oracle avait déjà annoncé l’expansion de ce partenariat jusqu’alors uniquement américain à sa région Londres. Il est désormais aussi étendu aux Pays-Bas afin d’offrir aux workloads multicloud (exploitant par exemple le IaaS Azure et l’Autonomous Database d’Oracle Cloud) des bandes passantes extrêmes et des taux de latence très faibles.

Oracle Datafox s’étend en Europe

En octobre 2018, Oracle rachetait la statup DataFox dont le moteur de données (notamment utilisé par Goldman Sachs) traite et contextualise grâce à de l’IA les informations relatives à des millions de sociétés. Afin d’aider au mieux les entreprises autour de l’exploitation de l’IA dans les services de vente, marketing et autres applications commerciales, Oracle DataFox élargit ses références des données gérées pour mieux couvrir les entreprises européennes. Depuis son acquisition en 2018 par Oracle, Oracle DataFox a ainsi étendu sa couverture mondiale de plus de 70% et sa couverture européenne de plus de 135% pour couvrir plus d’un million d’entreprises dans cette région.

Oracle lance sa plateforme de Data Science dans le cloud

C’est sans doute l’annonce la plus essentielle de cet Oracle OpenWorld Europe 2020. L’arrivée d’Oracle Cloud Data Science Platform permet à l’éditeur de rattraper son retard sur IBM, AWS, Google et Microsoft en matière de mises à disposition d’outils de Machine Learning dans le Cloud. Cette plateforme de Data Science se compose d’un ensemble de services complémentaires. Notamment l’arrivée officielle de Cloudera Hadoop (Oracle Big Data Service) et Apache Spark (OCI Data Flow) sur Oracle Cloud Infrastructure. Mais la solution se démarque surtout par ses services de plus haut niveau destiné à faciliter la collaboration entre les Data Scientists et les développeurs. L’environnement de Data Science (Oracle Workbench) propose de multiples algorithmes prédéfinis et même des fonctionnalités « Auto ML » avec une sélection automatique des algorithmes adéquats en fonction des objectifs recherchés et des données. La plateforme comporte également un catalogue de données « OCI Data Catalog » (pour découvrir, rechercher et organiser ses actifs de données sur Oracle Cloud en exploitant notamment un glossaire métier intégré) et un jeu de VMs préconfiguées et accélérées par GPU pour bénéficier en 15 minutes d’un environnement prêt à l’emploi comportant IDE, notebooks Python et frameworks.