Des logiciels puissants à des prix dérisoires, du stockage illimité… La promesse de l’informatique dans le nuage est alléchante. Mais que deviennent vraiment vos données ? Voici ce que vous devez savoir avant de franchir le pas.

Vingt pour cent par an ! Tel est le taux de croissance que devrait connaître le marché français du cloud computing d’ici à 2015, selon le cabinet d’études Xerfi. Pas étonnant, le nuage promet le meilleur de l’informatique sans les inconvénients. Rien à installer : données et logiciels sont accessibles en ligne depuis tout ordinateur connecté. Et nul besoin d’investir dans des salles de serveurs. Le service demandé est toujours disponible, les sociétés paient selon leur usage et le nombre d’utilisateurs. Résultat, les PME accèdent à des outils de gestion réservés, jusqu’à présent, aux grands comptes.

Mais la réalité est-elle aussi belle que le décrivent les catalogues des nombreux éditeurs à se jeter sur ce juteux marché ? Le cloud a lui aussi sa part d’ombre. L’impossibilité de savoir où se trouvent physiquement les données inquiète. Et des questions se posent sur sa sécurité, son coût réel et les possibilités de faire machine arrière. Alors, le nuage est-il fait pour vous ? La réponse est dans notre dossier.