Au cours du 1er semestre 2015, 888 failles auraient compromis les données de 246 millions d’enregistrements selon le Breach Level Index, publié récemment par Gemalto. Le nombre de failles est en hausse de 10 %, mais il est intéressant de noter que le volume de données compromises a, lui, baissé de 41 % par rapport au 1er semestre 2014. Des failles individuellement moins importantes, donc, mais plus nombreuses.

Les attaques ont affecté pour plus d’un tiers (34 %) le domaine de la santé. Dans ce dernier secteur, on songe évidemment à l’attaque sur Anthem Insurance qui a exposé 78,8 millions de dossiers. À lui seul, cet assaut a représenté 32 % de l’ensemble des documents dérobés au premier semestre. À noter que 53 % des cybercrimes sont des vols d’identité. Les États-Unis ont représenté 76 % des failles et 49 % des volumes compromis.