S’adressant aux actionnaires de Dell, Carl Icahn avoue sa défaite et renonce à contrer le projet de Michael Dell de racheter l’entreprise qu’il a créée.

Carl Icahn jette l’éponge en avouant sa défaite face à Michael Dell, après une bataille de plusieurs mois.

Dans un courrier adressé aux actionnaires du fabricant d’ordinateurs, le milliardaire est arrivé à la conclusion qu’il lui serait impossible de parvenir à ses fins, c’est à dire, à contrer le projet du fondateur de racheter l’entreprise qu’il avait créée en 1986.

Sa lettre est rendue publique la veille du vote final des actionnaires, programmé mardi 10 septembre 2013, qui doit accepter ou pas l’offre de Michael Dell et de SilvekLake, le fonds d’investissement auquel il s’est associé pour cette opération. Les deux partenaires visent, en rachetant toutes les actions, à faire quitter Dell de la bourse américaine.

Le litige portait sur le prix de rachat que Carl Icahn estimait sous-évalué. Sa dernière contre-proposition valorisait l’action Dell à 14 dollars l’unité, légèrement au-dessus de la propre offre du fondateur de Dell.

En renonçant à son projet, Carl Icahn ouvre la voie à Michael Dell qui projetait de racheter l’entreprise pour 24,4 milliards de dollars. Ce retrait de la bourse permettra à l’entreprise de se restructurer et d’évoluer à l’abri des soubresauts provoqués par les jugements souvent imprévisibles et sans concession, des analystes financiers.

Lire aussi :

– Dell quitte la bourse : la fin d’une ère (publié le 5 février 2013)

– Reprise de Dell: Carl Icahn annonce qu’il va encore améliorer sa proposition (publié le 13 juillet 2013)