Clarifier sa vision du cloud et unifier son offre PaaS, telle est la volonté de Salesforce. Alors que sa grand-messe annuelle, la Dreamforce, ouvre ses portes, l’éditeur américain a choisi d’annoncer en amont une nouvelle offre de plateforme à la demande : App Cloud. Sa particularité est de réunir en un seul endroit plusieurs services existants tels que Force, Heroku et Lightning. Jusqu’à présent, ces trois solutions étaient segmentées.

Le but est de fournir une plateforme intégrée aux développeurs. Une sorte de guichet unique qui va se doter de deux autres fonctions : Trailhead, un module de formation, et Heroku qui passe en version Enterprise avec, au menu, un espace de stockage privé au sein du cloud Salesforce. Cette fonctionnalité dénommée Private Space a pour rôle de déployer et d’exécuter une application dans des environnements isolés, séparant ainsi l’application « privée », avec ses données, des systèmes « publics » et permettant de les faire fonctionner.

Un écosystème complet

App Cloud sera connectée à la place de marché App Exchange et utilisera l’interface Lightning. Cette dernière sera enrichie dans les semaines à venir d’autres composantes comme App Builder pour l’automatisation des tâches, Experience pour la création d’applications ou Components pour l’exploitation de modules conçus par des partenaires. Notons que les applis développées sur App Cloud seront connectées aux données Salesforce.

Pour la disponibilité, il faudra attendre début 2016. D’ici cette date, d’autres annonces seront formulées.