Considéré comme la version 2.0 du PaaS, le FaaS révolutionne l’approche de la programmation cloud native. Forrester vient de publier sa « Forrester Wave » des meilleures solutions Functions-as-a-Service du marché.

Composantes essentielles du marché du « Serverless », les plateformes FaaS (Functions as a Service) connaissent une forte croissance. Nées avec la sortie de Lambda chez AWS en 2014, ces plateformes se sont multipliées et ont considérablement évolué (cf Les différents visages du Serverless Computing).

Pour les DSI, elles sont une opportunité importante de modernisation des développements en libérant non seulement la productivité des développeurs qui n’ont que la logique fonctionnelle à coder et pas toute la plomberie d’un service Web mais aussi l’agilité de l’informatique puisque les problématiques de montée en charge sont intégralement prises en charge par la plateforme.

Le marché du FaaS est évalué à plus de 7,72 milliards de dollars en 2021 par Markets&Markets. Et l’offre est désormais pléthorique. Chacun des grands hyperscalers a sa propre plateforme. Mais d’autres alternatives existent comme Nimbella, Netlify Functions, Auth0 Webtask, Serverless Framework, et des projets open source comme OpenFaaS ou Nuclio.

Pour son dernier rapport 2021 « Forrester Wave : Function as a Service », le Forrester n’a cependant retenu que les offres natives des hyperscalers : Alibaba Function Compute, AWS Lambda, Google Cloud Functions, Huawei Function Graph, IBM Cloud Functions, Microsoft Azure Functions, Oracle Cloud Functions, Tencent SCF (Serverless Cloud Functions). Seul intrus à ce panorama des grands clouds publics, la présence par ailleurs justifiée, de Nimbella Platform.

Trois acteurs se démarquent clairement selon Forrester : Amazon, Microsoft et Alibaba Cloud !

Sans surprise, Amazon avec AWS Lambda, le pionnier du FaaS, figure bien sûr dans les Leaders. Selon les analystes la capacité à faire fonctionner des conteneurs conformes à l’OCI, et l’adoption d’incréments de facturation basés sur 1 ms, introduites en 2020 permettent à Lambda de garder une longueur d’avance tout en diversifiant les charges de travail exploitables avec la plateforme FaaS.
Sur les 16 critères qui évaluent chaque offre, Amazon obtient la note maximale sur 10 d’entre eux.

On y retrouve aussi Microsoft, ce n’est pas une surprise tant le service Azure Functions est populaire dans les entreprises qui sont très attachées à Azure et au développement C# (même si Azure Functions autorise bien d’autres langages). Les Azure Functions sont appréciées pour leur excellente intégration à tout l’univers Azure à commencer par Key Vault, Azure App Service, Azure Event Hub et Azure Event Grid. Mais la nécessité de basculer rapidement sur des plans Premium pour profiter pleinement des intégrations avec les workloads d’entreprise reste un des défauts les plus souvent cités par les clients.
Microsoft obtient une note maximale dans 6 des 16 catégories et se distingue particulièrement sur l’expérience développeur et la richesse de l’écosystème.

La présence très bien placée d’Alibaba Cloud est en revanche un peu plus étonnante. Les analystes de Forrester reconnaissent que Alibaba Compute Functions convient mieux aux entreprises avec une charge de travail à Hong Kong ou en Chine même si la couverture internationale est en expansion (avec une disponibilité dans 10 régions avec 21 zones de disponibilité). L’adoption en 2021 dans Fonction Compute des conteneurs et d’une facturation à la milliseconde ainsi que du support des projets open source et des standards comme OpenTracing, OpenTelemetry, Grafana et Jaeger justifient selon Forrester ce statut de Leader. « Nous considérons désormais Alibaba Functional Compute comme un leader sur le marché de la FaaS, en particulier pour les clients qui ont besoin de traitements vidéos lourds ou de tirer profit des capacités de traitements en parallèle de plusieurs requêtes par une même fonction (que leur modèle centré sur les containers permet) » écrivent les experts de Forrester.
Alibaba Cloud obtient d’excellentes notes dans toutes les catégories et la note maximale dans 8 des 16 catégories. L’offre se démarque notamment sur son modèle de programmation et ses coûts.

Derrière ces trois leaders, quatre « Strong Performers » visent à rejoindre les leaders :

Google n’est pas très loin de pouvoir prétendre au statut de leader selon Forrester. Son offre est encore en phase de transition et les clients lui reprochent un manque de capacité de montée en charge pour de gros workloads, un niveau d’intégration faible avec les services tiers et un relatif manque de maturité côté sécurité. En revanche, ils apprécient la simplicité de la plateforme, les performances à l’exécution, et l’intégration à Google Cloud Ops pour une excellente observabilité de ce qui se passe. Selon Forrester, Google doit encore gagner en transparence et en support des librairies tierces. Mais ils apprécient la possibilité offerte par Google Cloud Run de packager les fonctions avec le Framework, de les déployer avec Knative et de les exécuter dans des scénarios hybrides (notamment grâce à Google Anthos).
Google n’obtient la note maximale que dans 2 catégories : Observabilité et l’écosystème de partenaires.

IBM a basé son offre Cloud Functions sur la solution open source Apache OpenWhisk. Pour Forrester, « IBM offre les meilleurs accords de niveau de service et de disponibilité de tous les fournisseurs retenus dans notre étude. Mais il y a encore des zones où les Cloud Functions d’IBM pourraient être meilleures notamment au niveau des options d’isolement réseau et sur le support d’instances de fonctions préprovisionnées ». En outre, les clients attendent des améliorations autour de l’orchestration et l’observabilité. Pour Forrester, l’arrivée prochaine d’IBM Cloud Code Engine avec son intégration à Kubernetes et Knative ouvre de nouveaux scénarios de cloud hybride aux clients dont les infrastructures s’appuient sur Red Hat et OpenShift.
IBM est surtout sabordé par ses notes de « présence sur le marché » assez misérables. Il n’obtient la note maximale dans aucune des 16 catégories.

Tencent offre avec SCF « un ensemble d’outils Web convaincant pour développer des fonctions et l’a couplé à un runtime robuste qui prend en charge de nombreux langages de programmation, des flux de travail complexes et des instances de fonctions à long terme » rappelle Forrester. Le cloud Chinois souffre évidemment de ses origines mais aussi de problèmes de stabilité de la plateforme et d’un manque d’intégration du service FaaS avec des services tiers. Mais les clients apprécient les performances, le support et le faible coût d’exécution des Functions.
Tencent obtient la note maximale dans 3 catégories : Écosystème, Support, Product Revenue.

Nimbella est la surprise de cette sélection. Son offre repose sur le framework OpenWhisk également utilisé par IBM. Forrester apprécie particulièrement l’approche « FaaS anywhere » : « Nimbella ajoute un processus simple et rapide d’embarquement des développeurs à un runtime qu’ils peuvent utiliser dans un modèle de FaaS pur, comme une plateforme de fonctions installable sur d’autres clouds publics, ou même sur site ». Mais l’implémentation sur site reste complexe. La sécurité et l’observabilité sont notamment deux des challenges résultant de cette complexité.
Nimbella se démarque par son modèle de programmation et obtient la note maximale dans les catégories « Vision du FaaS » et « Exécution de la Roadmap ».

Oracle est classé dans la vague des « contenders » avec ses Oracle Cloud Functions. Parti en retard, son offre n’est pas encore aussi riche et mature que ses concurrents. Mais elle a beaucoup progressé et passe en un an de la vague des « challengers » à celles des « contenders ». Selon Forrester, Oracle se focalise sur un modèle « Secure-by-Design » apprécié des entreprises. En outre, « les clients ont donné à Oracle Cloud Functions des notes élevées en termes de performance, de facilité d’utilisation, de temps de développement, de profondeur de la documentation et de coût global d’exécution ».
Oracle obtient la note maximale dans la catégorie « Pricing Strategy ».

Enfin Huawei propose l’offre la moins mature de la sélection du Forrester. « FunctionGraph est encore une offre en évolution, mais dans notre évaluation, elle atteint déjà la parité avec la concurrence sur son outil de développement, ses capacités de développement local et son support d’intégration axé sur les événements » notent les analystes.