Courant juin, Digimind lancera WhoGotFunded, une base de données gratuite référençant les financements investis dans les start up.

Constituer la plus grosse base de données au monde liée aux levées de fonds. Associé à l’éditeur espagnol de text mining, Daedalus, le spécialiste français de la veille, Digimind, ouvrira en juin le site WhoGotFunded.com, un service de recherche dédié aux investissements récoltés par les start up dans le monde. Cette base de données s’alimente des informations contenues dans la presse en ligne ou véhiculées sur les réseaux sociaux, Twitter notamment. « Certaines entités sont extraites, telles que le nom et la raison sociale du bénéficiaire des fonds, celui des investisseurs ou encore le montant des financements. Nous conservons la source d’information accessible en cas de doute », explique Paul Vivant, PDG de Digimind.

Le projet repose sur une technique 100 % statistique. Autrement dit, qui ne se base sur aucune approche grammaticale ou linguistique. Elle s’appuie, à l’inverse, sur un système d’auto-apprentissage. Il a donc fallu, au préalable, donner à « digérer » au système des milliers d’articles. Ce service est avant tout une vitrine pour Digimind, qui ne s’avance pas dans son évolution. Celle-ci dépendra du succès et de l’audience rencontrés. Pour autant, sa V2 pourrait être enrichie de fonctions analytiques et de recherche avancées. WhoGotFunded capte aujourd’hui plus d’une centaine d’opérations par jour  depuis février dernier. Plus de 8 000 opérations ont été référencées au total.