La mode est aux conteneurs et cela n’a pas échappé au leader mondial de la virtualisation. VMware avait finalement soutenu Docker en octobre 2014, le plus populaire outil de conteneurisation.

Aujourd’hui, l’américain dévoile deux nouveaux chantiers. Le premier sera d’intégrer Docker Machine au sein de ses solutions Fusion, vCloud et vSphere. Le second, de s’ouvrir à des alternatives comme Mesosphere, une solution Open Source pouvant écrire, déployer et gérer des applications conteneurisées à grande échelle.

VMware ne se limitera pas à cette seule solution puisqu’il ira également voir du côté de l’outil développé par Kubernetes, une initiative émanant de Google qui a également fédéré Microsoft et IBM. Sa promesse : déployer des conteneurs sur un lot de machines, en surveiller le fonctionnement et s’assurer de leur réplication.

Dans le même temps, VMware continuera de développer son propre projet, sous le nom de code Fargo… D’après Pat Gelsinger, le PDG, cette nouvelle solution offrira « un nouveau mécanisme pour rapidement déployer des VM, comme un conteneur, mais sans compromis sur la partie sécurité de classe entreprise ».