IA, JO, élections, deepfakes, cybermenaces, Zero Trust... Olivier Godin, DG France de Zscaler est notre invité de la semaine.

Secu

Zscaler : “Nous bloquons quotidiennement 900 milliards de menaces et violations de cybersécurité”

Par La rédaction, publié le 19 janvier 2024

RSSI et DSI doivent s’attendre en 2024 à des cybermenaces exacerbées par le potentiel de l’IA générative et les tensions internationales. Elles doivent se préparer à l’impact et renforcer leur cyber-résilience notamment grâce à des approches Zero Trust. Pour en discuter, IT for Business et InformatiqueNews ont invité Olivier Godin, DG France de Zscaler.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

2023 a été une année noire en matière de cybersécurité. 2024 s’annonce tout aussi difficile entre des cybercriminels qui s’approprient la puissance de l’IA générative, des tensions internationales de plus en plus critiques qui favorisent les cyberattaques des États comme des hacktivistes, des évènements propices aux manipulations et aux arnaques comme les élections américaines et européennes ou les jeux olympiques de Paris.

Face à ces défis croissants, bien des entreprises veulent réorienter leur approche cybersécurité en adoptant les principes du Zero Trust. La tâche est complexe car elle comporte à la fois un volet culturel et organisationnel jamais simple à gérer et un volet technique rendu compliqué par la confusion qui persiste sur le marché autour de ce qui constitue ou non une véritable solution Zero Trust.

Pour évoquer l’évolution des risques et des menaces cyber mais aussi la difficulté de mise en œuvre du Zero Trust, Olivier Godin, DG France de Zscaler, est notre invité de la semaine.

Il revient sur les sept composantes de toute architecture Zero Trust et sur l’importance de pouvoir à la fois Vérifier (identités et contextes), Contrôler (les contenus et les accès), Appliquer (des politiques granulaires et des décisions de cybersécurité).

Il évoque la force de la plateforme Zscaler mais aussi l’ampleur de la tâche rappelant que chaque jour son entreprise bloque 900 milliards de menaces et violations de cybersécurité via ses solutions de protection.

Il rappelle aussi l’importance de faire évoluer les approches de la cybersécurité alors que le paysage informatique ne cesse d’évoluer tout comme les cybermenaces. L’occasion notamment de rappeler pourquoi les VPN et pare-feux classiques s’inscrivent désormais mal dans l’univers numérique d’aujourd’hui et les atouts des nouvelles solutions « cloud natives » face à des infrastructures très réparties et un univers du travail devenu hybride.


À LIRE AUSSI :

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité