Un nouveau rapport Accenture tente de mesurer la maturité actuelle des entreprises face au potentiel de l’IA. Plus de 60 % des grandes entreprises ne font encore qu’expérimenter l’intelligence artificielle se privant ainsi d’un levier de croissance et d’innovation.

Réalisé auprès de 1200 entreprises à travers le monde, le nouveau rapport d’Accenture sur la maturité des entreprises face à l’IA s’appuie sur plus d’une quinzaine de capacités clés allant de la stratégie aux outils en passant par la gouvernance, l’expérimentation, les talents, la gestion des biais, etc.

Il en résulte que seulement 12% des entreprises étudiées ont atteint un niveau de maturité qui leur permet grâce à l’IA d’accélérer leur croissance. Ces entreprises, qu’Accenture désigne comme « AI Achievers » (Les gagnants de l’IA) se démarquent et se reconnaissent grâce à 5 particularités communes :

1 – Leurs dirigeants font de l’IA une priorité stratégique pour toute l’organisation
2 – Ces entreprises investissent fortement sur les talents à même de tirer parti des investissements en IA
3 – Ces entreprises industrialisent les outils et s’organisent pour créer un noyau « IA » solide
4 – Ces entreprises imaginent des IA responsables dès les phases de conception
5 – Ces entreprises donnent la priorité aux investissements IA à court et long terme.

Il n’est pas étonnant dès lors que la plupart des entreprises n’aient pas encore atteint un tel niveau de maturité. En réalité, 63% des organisations étudiées nagent encore dans des eaux expérimentales.

Classification des entreprises selon leur maturité face à l'innovation IA

Mais selon Accenture, le nombre d’organisations « AI Achievers » va plus que doubler d’ici 2024, passant de 12 à 27% ! Et si l’on constate bien évidemment des écarts sectoriels, la progression sera sensible et similaire dans tous les domaines. Sans surprise, c’est dans la Tech, l’automobile, l’aérospatial et les sciences de la vie que l’IA a déjà conquis le plus d’entreprises.

Evolution du niveau de maturité des entreprises face à l'IA d'ici 2024.

Il existe pourtant une sixième particularité induite par les 5 listées ci-dessus : Les « AI Achievers » tirent davantage profit de l’IA parce qu’ils investissent plus lourdement dans ces technologies. En 2018 , les « AI Achivers » investissaient 14% de leur budget technologique dans le ML et l’IA. En 2021, cette part a grimpé à 28% ! Et, en moyenne, ces « AI Achievers » estiment que l’IA représentera 34% de leurs investissements technologiques en 2024 !

Et c’est important parce que les entreprises ne progresseront dans leurs objectifs business et dans leur compréhension du potentiel de l’IA que par la pratique. Cette pratique aide à appréhender les usages, à cerner les défis et risques, à industrialiser les processus et à créer une gouvernance et une culture IA au sein de l’entreprise. Et la pratique permet de passer toujours plus de projets pilotes en production.

Plus une entreprise est mature face à l'IA plus elle a de facilité à passer ses projets IA en production

En outre, la pratique aide à former des talents. 78% des entreprises « AI Achievers », contre seulement 56% des AI Builders (bâtisseurs) et 51 % des AI Experimenters (expérimentateurs) ont des formations obligatoires sur l’IA pour la plupart de leurs employés (des ingénieurs/développeurs aux cadres supérieurs).

Deux derniers chiffres à retenir pour conclure, selon Accenture, les « AI Achievers » ont en moyenne connu une croissance 50% supérieure aux autres entreprises durant les années pandémiques et ont 3,5 fois plus de chance que les « Expérimentateurs » de voir leurs revenus influencés par l’IA surpasser de 30% leurs revenus globaux.


Source : Maturité de l’IA : De la Pratique à la Performance | Accenture

 

À lire également :