Selon Gartner, les ventes d’ordinateurs personnels et postes de travail ont augmenté de 1,5% au second trimestre 2019. Mais on constate de fortes disparités.

Trimestre après trimestre le marché du PC semble s’être au minimum stabilisé et affiche même un léger regain. Ainsi le second semestre 2019 a vu s’écouler, selon Gartner, 63 millions d’ordinateurs contre 62 millions au second semestre 2018, soit une progression de 1,5%.

Une croissance principalement portée par les entreprises à l’heure où le décompte final marquant la fin de vie de Windows 7 est bien entamé. Le 14 janvier 2020, Microsoft cessera tout support et mise à jour pour la très populaire édition « 7 » de Windows. Les entreprises ayant repoussé la migration vers Windows 10 jusqu’à cette date fatidique profitent de ce chambardement pour renouveler leur parc de machines. D’ailleurs, une fois n’est pas coutume, cette progression des ventes de PC est essentiellement liée aux ventes des PC de bureau (Desktop PC), les ventes de PC portables connaissant quant à elles un léger déclin.

Mais l’univers PC est toujours loin d’être un long fleuve tranquille. 64,1% des ventes sont monopolisées par trois constructeurs : Lenovo (en croissance de 15,9%), HP Inc (en croissance de 2,6%) et Dell (en croissance de 2,1%). Seules les ventes de ces trois constructeurs sont d’ailleurs orientées à la hausse. Tous les autres constructeurs voient leur vente baisser y compris Apple (-0,2%). Sur fond de crise Huawei et de tensions américano-chinoises, les constructeurs chinois sont les plus affectés au second semestre. Acer a vu ses ventes de PC chuter de 14,4% et Asus de près de 10% ! Une nouvelle preuve que ces deux constructeurs – qui proposent pourtant des machines très innovantes et ont mis en place des programmes « pro » – ont toujours autant de difficulté à s’imposer auprès des entreprises.

Ces chiffres sont valables à l’échelon mondial. Mais le marché américain affiche quant à lui un profil un peu différent. Le podium est d’ailleurs différent. HP y est le plus gros vendeur devant Dell, Lenovo, Apple et Microsoft. Ce dernier connaît d’ailleurs aux USA une baisse des ventes significative au second trimestre (-7,5 % contre -5,6% pour Apple) laissant à penser que la marque n’a pas encore réussi à totalement convaincre les entreprises malgré la diversification de sa gamme.

Si Gartner ne communique pas de détails sur le marché européen, celui-ci reste en croissance de 1,7% au second trimestre, croissance portée comme ailleurs par le monde de l’entreprise. Le marché grand public est lui particulièrement monotone, les cycles de renouvellement s’étant particulièrement allongés, les utilisateurs n’éprouvant pas de besoin de changer un matériel répondant largement à leurs besoins.

Source: Gartner