Pour la 7ème et avant dernière semaine consécutive, IT for Business revient sur l’un des lauréats des « DSI de l’Année ». Ce vendredi, c’est au tour de notre DSI « Coup de Coeur » de connaître les feux de la rampe : Lionel Babin, DSIN de l’association Les Petits Frères des Pauvres…

Faire toujours plus avec moins est le lot commun de nombreux DSI. Faire beaucoup avec peu de moyens nécessite en plus une grande motivation, que le jury des DSI de l’année 2020 a décidé de récompenser.

Chaque année émergent un ou plusieurs dossiers que le jury souhaiterait récompenser, mais qui n’ont pas réussi à atteindre une première place sur un podium ou ont fait une certaine impression sans que cela rentre « dans la grille ».

Cette année, le jury a décerné à l’unanimité son coup de cœur à Lionel Babin, crédité de points dans les catégories DSI Résilient, DSI Reconstructeur et DSI Orchestrateur.

Le jury a trouvé en lui un DSI motivé qui a réussi à faire beaucoup de choses avec peu d’effectifs et de moyens, même pendant la crise. « C’est quelqu’un qui prend les sujets à bras le corps et qui optimise. C’est très en phase avec ce que l’on attend de notre profession », a précisé un membre du jury.

En 2019, l’association Les Petits Frères des Pauvres décide, pour faciliter sa transformation numérique, de détacher la fonction informatique de la tutelle de la direction des finances et des moyens généraux. Objectif : faire du système d’information un levier pour le projet associatif. Cette mutation fait suite à une note d’orientation approuvée en 2017, complétée par l’élaboration d’un schéma directeur des SI et la création en 2018 d’un comité numérique.

Responsable de ces systèmes d’information depuis 12 ans, Lionel Babin est jugé « largement autonome » et, ayant suivi une formation complémentaire en management des systèmes d’information, se voit nommé à la tête de la DSIN nouvellement créée, gagnant au passage sa place au Codir.

Forte d’une dizaine de personnes, cette DSIN va définir un cadre méthodologique pour l’expression des besoins et la demande de projets au sein de l’association. Est également créé à cette époque un réseau d’ambassadeurs du numérique. Ceux-ci vont essaimer les pratiques de collaboration numérique auprès, notamment, des bénévoles qui pourront à leur tour en faire bénéficier les personnes accompagnées, tant l’absence de culture numérique peut générer une fracture supplémentaire au sein de personnes déjà affaiblies par leur manque de moyens.

Les projets sont alors multiples pour la DSIN. Il s’agit de moderniser le SIRH ainsi que l’application Kiosque (en quelque sorte l’ERP de l’association), de sécuriser les accès, de mettre sur pied un nouvel intranet en remplacement d’un CMS en fin de vie… Ces projets ont été menés sur fin 2019 et 2020.

Dernière réalisation en date, avec une ouverture en tout début d’année 2021 : une plateforme de formation pour les salariés et les bénévoles. Celle-ci gère un catalogue de 80 formations dispensées par une soixantaine de formateurs et s’appuie sur Moodle pour la diffusion des modules disponibles en mode e-learning. L’accès est régi par le nouveau GIA (gestionnaire des identités et des accès) déployé en 2020.

Félicitations à Lionel Babin et à son équipe !

L’ASSOCIATION

Créée par Armand Marquiset en 1946 et reconnue d’utilité publique, l’association Les Petits Frères des Pauvres compte 650 salariés et s’appuie sur un réseau de près de 14 000 bénévoles pour aider les personnes en situation d’isolement et en particulier les personnes âgées dont les ressources sont limitées. Elle est adossée à une fondation et à l’entité PFP-AGE qui gère une trentaine d’établissements d’accueil. Sa DSI compte une dizaine de collaborateurs.

MINI BIO DE LIONEL BABIN

Depuis 2019 : DSIN, Les Petits Frères des Pauvres
       2007 : Responsable des systèmes d’information, Les Petits Frères des Pauvres
       1995 : Administrateur systèmes et réseaux, AID Computers (groupe Activium)
Formation : 
    Master 2 en Management des systèmes d’information et de connaissance, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne