La dernière étude du Gartner doit-elle inquiéter les DSI ? Oui et Non… Une réponse de normand qui reflète les transformations récentes imposées par l’agilité, le no-code, l’IA, le cloud et le DevSecOps.

Le chiffre a de quoi faire frémir bien des DSI. Selon la dernière enquête du Gartner en 2024, 80% des produits et services technologiques seront construits par des professionnels non directement rattachés à la DSI et à l’IT en général.

C’est l’une des conséquences indirectes de l’accélération de la transformation numérique consécutive à la crise sanitaire. « La crise COVID-19 n’a fait qu’accroître la quantité et le type de cas d’usages de la technologie. En 2023, Gartner prévoit que 30 milliards de dollars de recettes proviendront de produits et services qui n’existaient pas avant la pandémie ».

Le COVID-19 n’a cependant servi que d’accélérateur. Depuis quelques années déjà, le cloud et nombre d’autres technologies facilitent la création de solutions technologiques par des personnes ne provenant pas et ne dépendant pas directement du domaine IT. Citizen Developers, Data Citizens, IA génératrices de codes (à l’instar de GPT-3), outils no-Code… On le sait ces mouvements libèrent la création technologique et tendent à favoriser des développements de services hors du sein de la DSI. Les fournisseurs de solutions expliquent désormais que le rôle de la DSI n’est plus de créer et fournir mais de faciliter et contrôler, ainsi que de donner de la cohérence et une unicité à l’ensemble par le biais des API et d’outils de gouvernance.

Mais Gartner voit également une autre raison à ce phénomène : « Les fournisseurs de technologies pénètrent de plus en plus sur les marchés liés aux fournisseurs non technologiques ou en concurrence avec eux, à commencer par des startups innovantes dans les services financiers et la vente au détail ». Et le Gartner s’attend à une prolifération d’annonces de lancements de technologies en provenance d’entreprises non-technologiques sur les 12 prochains mois.

Sur le fond, rien de bien nouveau. Cela ne fait que confirmer que le rôle de la DSI est toujours en pleine transformation. Si son historique technologique en fait à la fois une force de proposition, de veille, de connaissance et de gouvernance, la DSI – comme tous les fournisseurs de technologie – est amenée à chercher non seulement ses sources d’idées et de développement auprès de nouvelles communautés mais doit être préparée à ce que certaines applications et certains services soient directement développés par ces communautés. Une pratique qui doit être encadrée et supervisée mais pas freinée car cette nouvelle réalité satisfait à l’accélération des besoins en matière de numérisation des processus et de modernisation.

Comme l’explique Rajesh Kandaswamy, VP recherche chez Gartner, « les CEO considèrent désormais le Business Digital comme un sport d’équipe et non un précarré de la DSI. L’explosion des données numériques, l’adoption croissante des outils de développement No-Code, et la programmation assistée par l’IA comptent parmi les nombreux facteurs qui permettent la démocratisation d’un développement technologique au-delà des professionnels de l’informatique ».


Source : Gartner Says the Majority of Technology Products and Services Will Be Built by Professionals Outside of IT by 2024