IA

Data / IA

Êtes-vous un «IA auto-entrepreneur» ?

Par Thierry Derouet, publié le 07 juillet 2023

Alors que l’IA devient de plus en plus accessible, une double tendance et un paradoxe se dessinent : le nombre de start-up spécialisées dans ce domaine est en chute libre, tandis que les projets individuels connaissent une croissance exponentielle.

Selon une étude récente de Sortlist, 2023 marque un tournant dans le monde de l’IA. En effet, le nombre de créations de start-up spécialisées du domaine s’est effondré (-69 % à l’échelle mondiale au premier trimestre par rapport à la même période en 2022.)

En France, la baisse est moins prononcée (-35 %).

Mais attention, l’IA n’est pas pour autant en déclin. Au contraire, elle attire de plus en plus d’individus, avec une augmentation fulgurante de 300 % du nombre de micro-projets lancés par autant de microentrepreneurs (en France) ou leurs équivalents dans le monde.

Imaginez, 750 000 personnes cherchent en ce moment à innover grâce à l’intelligence artificielle !

Sa démocratisation – merci ChatGPT ? – ouvre la possibilité à un plus grand nombre d’individus et de petites entreprises d’explorer un territoire autrefois réservé à de riches investisseurs.

On notera que, malgré la baisse du nombre de lancements de start-up, leur financement total a augmenté de 10 % sur la même période. Ce chiffre est toutefois trompeur, car il est principalement dû à l’investissement colossal de 10 Md$ de Microsoft dans OpenAI.

Mais la somme de ces tendances confirme que l’IA devient une commodité. Il va du coup s’avérer difficile de faire sursauter les cours de la bourse juste en truffant votre discours du mot magique, comme lors du dernier grand rassemblement de Google qui a réussi à le placer 143 fois dans une conférence.

La tendance devient claire : l’IA ne sera pas la poule aux œufs d’or. Sauf pour ceux qui fournissent « les pelles et les pioches » ! Et pour comprendre cela, nul besoin d’une intelligence, même artificielle !

À LIRE AUSSI :


À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité