Afin de se faire une place sur le marché de l’entreprise, Google a décidé de jouer la carte de la certification. Ses applications dans le cloud Drive for Work répondent désormais à la norme ISO 27018 qui régit la manière dont les sociétés gèrent la confidentialité des données stockées en ligne. Avec cette norme, les clients de Google ont la garantie qu’il n’utilise pas leurs informations à des fins marketing ou qu’il ne les confie pas à des tiers.

Le directeur de la gestion produit de Drive, Scott Johnston, assure que cela ne change rien ni pour Google ni pour l’utilisateur, et qu’il s’agit simplement d’une « assurance » supplémentaire. En effet, l’américain tire l’essentiel de ses revenus de la publicité et de l’exploitation des données, et peut avoir du mal à convaincre les professionnels sur la non-utilisation de leurs données, dont l’importance peut être critique pour leur activité.

Parallèlement, Google a annoncé une meilleure intégration de son service de gestion de données Vault avec Drive for Work, afin de permettre aux entreprises de mieux gérer leur politique de conservation des données.