« La com’ sur Facebook reste un far west où se côtoient des margoulins »

Les directions marketing semblent avoir perdu tout bon sens. Facebook et Twitter sont les médias où une marque doit absolument être. Les grandes direc­tions marketing sont unanimes : selon une récente enquête d’eMarketer, elles placent Facebook comme le média numéro un, à 87,7 %, devant Twitter (82,7 %) et même le désertique Google Plus (54,9 %). On attend de tout bon directeur marketing qu’il puisse afficher fièrement le nombre de fans et de followers de sa mar­que lors des dîners. Et pour­tant, ces nouveaux médias sont loin, très loin d’être les plus efficaces.

Michelle Blanc, consultante, conférencière et auteure reconnue dans le marketing internet, sou­ligne qu’il est des médias autrement plus opérants que Facebook. Le blog est ainsi l’outil le plus efficient pour diffuser un contenu mar­keting, loin devant Youtube et Twitter. Facebook ne pointant qu’en cinquième position. Mieux, sur le réfé­rencement, un critère ô combien vital, ­notamment dans l’e-commerce, le bon vieux blog fait bien mieux en référencement naturel (SEO) que Youtube, Tumblr ou Reddit. Il faut, bien sûr, se positionner sur les médias sociaux, et il est possible de monter des stratégies de Social CRM ambitieuses.

Attention toutefois à ne pas tout sacrifier sur l’autel du social, sous peine de grosses désillusions. La com’ sur Facebook reste un sacré far west où se côtoient encore quelques margoulins. On a, en effet, le loisir d’y acheter des milliers de fans pour une poignée de dollars. Résultat : des grandes marques, essentiellement suivies par des bots, s’étonnent du man­que de dy­namisme de leur « com­munauté ». Le SRI (Syndicat des régies internet) ironisait récemment que l’impact d’une newsletter auprès de 1 000 inscrits équivaut à un tweet auprès de… 25 000 followers. Bref, créer de l’engagement, c’est tout un art que bien peu maîtrisent. Aller sur les médias sociaux est impératif, mais tout miser sur le même cheval…, suicidaire.