Selon les dernières estimations d’IDC, le marché des logiciels de sécurité en Europe de l’Ouest devrait atteindre les 7 Md$ d’ici 4 ans. Il existe plusieurs raisons à cela, selon les experts : des cyberattaques plus fréquentes et plus sophistiquées, la nécessité pour les entreprises de respecter la législation en termes de protection des données privées, ou encore les transformations numériques et la progression de l’IoT qui fragilisent les périmètres de sécurité.

Les solutions traditionnelles doivent aujourd’hui être combinées à des approches plus proactives. IDC prévoit notamment une relance du segment des messageries sécurisées dès 2019, via le remplacement des solutions sur site par des alternatives cloud. Les secteurs de l’IAM et du SVM devraient eux aussi connaître une belle progression.