Le marché PC en convalescence en cette fin d'année 2023

Eco

Le marché du PC reprend un peu de couleurs

Par Laurent Delattre, publié le 17 janvier 2024

Après un début d’année 2023 catastrophique, les ventes de PC ont modestement redémarré en fin d’année. Le marché espère une embellie durable en 2024, porté par l’arrivée des « AI PC ».

Comme le résume bien Himani Mukka, directeur de recherche chez Canalys, « 2023 a été une année difficile pour l’industrie du PC, mais les constructeurs se sont montrés résilients et peuvent maintenant se réjouir de l’amélioration du paysage ». C’est le moins que l’on puisse dire. Pour rappel, le marché du PC a démarré l’année 2023 avec des pertes de plus 30% au premier trimestre. Le contrecoup de la crise Covid et du rebond provoqué par le besoin d’équiper des collaborateurs en télétravail a été violent.

Les trois grands analystes du marché PC, Gartner, IDC et Canalys, s’accordent à reconnaître que la fin d’année 2023 oriente les espoirs vers une autre tendance. Tous les trois ont en effet mesuré une amélioration du marché. Pour Canalys, les ventes affichent au quatrième trimestre 2023 une croissance de 3% (avec 65,3 millions d’unités écoulées) par rapport au quatrième trimestre 2022. Gartner ne constate qu’une croissance de 0,3% (pour 63,3 millions d’unités vendues). En revanche, pour IDC, le marché reste en très légère baisse de 2,7% (avec 67,1 millions de PC écoulés).
Des résultats évidemment bien meilleurs que les -30% affichés au premier trimestre, les -13% du second trimestre et les -8% du troisième trimestre.

Pas de quoi s’enflammer cependant puisque le dernier trimestre de l’année 2022 avait été terriblement mauvais (avec une chute des ventes de -29%). D’ailleurs, Ryan Reith, group vice-président d’IDC note que « les expéditions de ce trimestre des fêtes de fin d’année ont également marqué le volume le plus bas pour un quatrième trimestre depuis 2006, soulignant la lenteur de la reprise du marché dans un contexte de faible demande et de dépendance à l’égard de promotions importantes ».

À LIRE AUSSI :

Des perspectives meilleures pour 2024

La spirale descendante de ces 8 derniers trimestres semble cependant freinée même si l’enthousiasme n’est pas de mise. « Le marché des PC a touché le fond de son déclin après un ajustement significatif » explique de son côté Mikako Kitagawa, directeur analyste chez Gartner. « Les stocks se sont normalisés au quatrième trimestre 2023, alors qu’ils étaient un problème pour l’industrie depuis deux ans ».

IDC se montre même plutôt positif pour l’année à venir : « Parmi les principales catégories technologiques, le marché des PC est sans doute celui qui a connu les plus intenses montagnes russes au cours des quatre dernières années », ajoute Ryan Reith. « Bien que le marché ait de nouveau baissé en 2023 en termes de livraisons, il y a beaucoup d’élan positif pour les PC à l’avenir. Si l’IA a clairement capté l’attention de tous, il ne faut pas oublier que 2024 devrait être une année forte pour le rafraîchissement des PC d’entreprises, et que les avancées autour des PC de gaming continuent de susciter l’enthousiasme du marché. »

« Pour capitaliser sur l’augmentation de la demande, l’industrie des PC va intégrer des innovations significatives grâce à des capacités d’IA embarquées sur les appareils, 2024 devant être une année exceptionnelle pour ces appareils », prévoit avec optimisme Ishan Dutt, analyste principal chez Canalys. « Une multitude d’annonces de la part des équipementiers et des fournisseurs de puces au CES ouvre la voie à la mise sur le marché d’autres produits plus tard dans l’année. Nous prévoyons qu’un PC sur cinq livrés cette année sera compatible avec l’IA, incorporant un chipset ou un bloc dédié, tel qu’un NPU, pour exécuter des charges de travail d’IA sur l’appareil ».

Un optimisme pas vraiment partagé par Gartner qui s’inquiète de l’impact « de l’augmentation anticipée des coûts des composants en 2024 et des incertitudes géopolitiques et économiques ».

Un classement mondial stable

Selon Canalys, le marché reste dominé par les PC portables avec 51,6 millions d’unités vendues au quatrième trimestre contre 13,7 millions de PC Desktops écoulés sur cette période.

Côté podium des constructeurs, pas de grand changement. « Le classement des principaux équipementiers du secteur reste largement inchangé et, à l’instar du marché dans son ensemble, ils connaissent eux aussi des fluctuations trimestrielles inhabituelles. Ceux les mieux positionnés sur le segment ‘entreprises’ sont susceptibles d’être plus confiants à l’horizon 2024 » explique IDC.

Lenovo conserve sa place de numéro 1 mondial avec environ 24% de parts de marché, devant HP (20%), Dell Technologies (16%), Apple (9%), Asus (6%) et Acer (6%). Un classement qui ne devrait pas vraiment bouger en 2024 à moins que les arrivées de l’IA et plus encore des PC sous ARM (avec le processeur Qualcomm Snapdragon X Elite) ne viennent redistribuer quelques cartes…


Et du côté des smartphones ? Apple dépasse Samsung

Selon IDC et Canalys, le marché des Smartphones s’est bien repris au quatrième trimestre (après 7 trimestres de déclin) avec une hausse des ventes de 8% par rapport au dernier trimestre 2022. Néanmoins, le marché des smartphones aura lui aussi connu une année 2023 difficile et affiche sur l’ensemble de l’année une décroissance de l’ordre de -3,5%. Et les grands gagnants de l’année se nomment Apple et Transsion.

Apple est vraiment le grand gagnant de l’année. Non seulement il est le seul constructeur historique de ce marché à afficher une croissance sur 2023 (+3%) mais il prend pour la première fois de son histoire la tête du classement mondial en détrônant Samsung. Apple termine en effet l’année 2023 à la première place du classement 2023 des constructeurs de smartphones (avec 234 millions d’unités écoulées sur l’année) devant Samsung (226 millions d’unités) et Xiaomi (145 millions d’unités).

L’autre surprise, c’est l’entrée dans le TOP 5 du Chinois Transsion (avec ses marques Itel, Tecno, Infinix). Très présent en Asie et en Afrique, le fabricant a vu ses ventes bondir de 30,8% en 2023 (par rapport à 2022).


À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité