La publication du nouvel ISG Index montre une montée en puissance des services cloud et des services managés. Néanmoins, la pandémie qui persiste fortement en Europe freine la reprise du marché sauf en France…

Les services managés avaient fortement chuté dans la zone EMEA au premier semestre 2020 pour se reprendre en fin d’année. La publication du nouvel ISG Index montre que le marché reste robuste en ce début 2021 avec une sollicitation record des services cloud au premier trimestre 2021 et une activité continue dans les services managés.

L’ISG Index est un indice trimestriel calculé par le cabinet de conseil et de recherche spécialiste des technologies ISG. Il prend en compte dans ses statistiques les contrats d’externalisation d’une valeur annuelle (VCA) d’au moins 5 millions d’euros.

Ainsi, la valeur annuelle combinée des contrats as-a-service et services managés a atteint 5,0 milliards d’euros, soit une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente (trimestre qui avait été mauvais avec le déclenchement de la pandémie), mais une baisse de 5 % par rapport au quatrième trimestre 2020. Autrement dit, la forte circulation du virus Covid-19 en Europe continue de perturber le fonctionnement des entreprises et freine le redémarrage attendu et que l’on percevait en fin d’année dernière.

Bien sûr, si on focalise son attention sur les seuls services cloud, le paysage apparaît différent. La valeur contractuelle annuelle (VCA) des services cloud a atteint un record trimestriel de 2,1 milliards d’euros, soit une hausse de 16 % par rapport à l’année précédente. Parmi d’eux, l’IaaS a augmenté de 19 % pour atteindre le chiffre record de 1,5 milliard d’euros, tandis que le SaaS a augmenté de 9 % pour atteindre 552 millions d’euros, un autre record.

Les services managés, qui avaient été si fortement impactés au premier semestre 2020 (-21%), ont connu leur deuxième trimestre consécutif de forte croissance, avec une VCA de 2,9 milliards d’euros, soit une hausse de 23 % par rapport à l’année précédente. Cette croissance est particulièrement portée par la demande de services d’externalisation informatique (ITO) et des processus d’entreprise (BPO).
Voilà plutôt une bonne nouvelle pour Kyndryl, l’entité services managés qui résultera du split en deux d’IBM. L’effondrement du marché des services managés en 2020 avait beaucoup contribué à la décision de scinder IBM en deux entreprises différentes pour permettre à la division Cloud Hybride (qui continuera de s’appeler IBM) d’accélérer séparément.
On notera au passage que le segment BPO a fait un bond de 66% à 437 millions d’euros, grâce à la demande de services spécifiques à l’industrie, de services financiers et comptables, et de services d’ingénierie et de R&D.

« La région EMEA a vu deux trimestres consécutifs avec 5,0 milliards d’euros ou plus de VCA, ajoutant plus de 1,2 milliard d’euros par rapport à son plus bas niveau durant la pandémie. Il est important de noter que la région voit sa force à la fois dans le segment « as-a-service », grâce à la croissance de l’adoption des stratégies de cloud public ou hybride chez des entreprises, et dans le segment des services managés, qui connaissent une résurgence » résume Lyonel Roüast, Partner & Président d’ISG pour la zone SEMEA.

Dans ce paysage, la France a connu son meilleur trimestre de VCA depuis 2014, avec une VCA de services managés de 500 millions d’euros, soit près de 2,5 fois plus que les 204 millions d’euros de l’année précédente, et près de 40 accords conclus au cours du trimestre.

Quelques gros contrats ont marqué ce premier trimestre 2021 : celui de transformation numérique du courtier d’assurance Ardonagh Group remporté par Mphasis au Royaume-Uni et ceux de développement du Digital Workplace d’une part chez Wind Tre en Italie remporté par Atos, et d’autre part chez Airbus remporté par HCL. ISG met également en avant le contrat entre BMW et AWS ou celui entre Amadeus et Microsoft Azure.
Dans le segment SaaS, Microsoft a signé des contrats avec Daimler, GlaxoSmithKline et IKEA, tandis qu’Oracle a obtenu des contrats avec NatWest Group pour standardiser ses banques dans le cloud Oracle Fusion.

Au niveau mondial ISG prévoit que le marché des services cloud (IaaS et SaaS) augmentera de 18 % en 2021, soit une légère baisse par rapport aux prévisions de 20 % du début de l’année. Par ailleurs, ISG a relevé ses prévisions de croissance pour les services managés à 5 %, contre 3 % au début de l’année. Des perspectives rassurantes mais qui bien évidemment restent suspendues aux aléas des évolutions d’une pandémie qui s’est jusqu’ici révélée bien imprévisible.