Alors que la plupart des observateurs ont le regard tourné vers 2020 et ce qui nous attend, Honeywell prend du recul et revient sur 11 technologies émergentes de 2019 qui changeront notre façon de vivre ou de travailler.

Très investie dans l’aéronautique, l’espace, la défense, la construction, les smart cities, la cybersécurité mais aussi l’informatique quantique, la société Honeywell a publié un billet de blog pour mettre en lumière 11 tendances technologiques qui ont émergée en 2019 chez Honeywell et qui vont avoir un impact majeur dans les années à venir.

Les taxis volants

Dans les années 60-70, on imaginait qu’au début des années 2000 toutes les voitures voleraient et que les villes seraient transformées par cette mobilité urbaine aérienne (UAM – Urban Air Mobility). On est évidemment très loin de cette vision, mais 2019 marque une étape cruciale : les taxis volants ont fait leur apparition sous forme de prototypes et préfigurent un nouveau mode de transport urbain.
Huyndai a signé un partenariat avec Uber autour de son SA-1 pour introduire ses taxis volants en 2023. Airbus a dévoilé au salon du Bourget son taxi volant Vahana/CityAirbus que la RATP espère faire voler en 2024 à l’occasion des JO de Paris. L’allemand Volocopter a réalisé un vol de démonstration fin octobre à Singapour. Boeing, Joby, Kitty Hawk ou Echang sont aussi sur les rangs.
Le cabinet Oliver Wyman estime qu’entre 60 et 90 villes bénéficieront de services de taxis volants en 2035, représentant un marché de plus 35 milliards de dollars.
Et Honeywell a lancé en juin 2019 son premier ordinateur de vol à destination des UAM.

Des caméras pour comprendre le comportement des clients

Jusqu’ici les caméras des magasins étaient principalement utilisées pour la vidéo surveillance et limiter les vols. Sauf qu’une nouvelle génération de caméras, embarquant de l’intelligence artificielle, a vu le jour en 2019. Ces caméras peuvent analyser en temps réel (ou à postériori dans le cloud) les comportements des clients. Et pas uniquement les comportements suspects. Ces caméras peuvent être utilisées pour analyser les nouveaux réflexes des consommateurs, leurs parcours dans le magasin, les tendances d’achat, l’efficacité des rayonnages, l’affluence, la présence de risques ou d’anomalies, etc.

L’accès à l’informatique quantique

C’est une tendance que nous avons abordée à plusieurs reprises sur notre site ces dernières semaines. Grâce à des services clouds proposés par IBM, Azure, AWS ou Rigetti, les entreprises peuvent aujourd’hui avoir accès à de vrais ordinateurs quantiques pour expérimenter de nouveaux algorithmes et résoudre des problèmes difficilement réalisables sur des machines classiques.
Bien que rarement nommé dans les rapports sur les fournisseurs de CPU quantique, Honeywell a développé ses propres machines à base de qubits à ions piégés. Des travaux qui ont démarré il y a plus d’une dizaine d’années et qui se concrétisent aujourd’hui par la disponibilité des premières Honeywell Quantum Solutions dans le service de Quantum Computing as a Service de Microsoft,  Azure Quantum.

Une protection intelligente des oreilles

Comment optimiser la protection des collaborateurs évoluant dans des environnements industriels extrêmement bruyants ? En leur fournissant des casques de protection intelligents et connectés. À l’instar du VeriShield 100, une nouvelle génération de protection a fait son apparition en 2019. Le casque se connecte à un cloud qui fournit en temps réel à un manager les niveaux de bruits perçus ce qui permet des études d’impact à l’échelle de l’entreprise mais également de prévenir par notification sur leur smartphone les collaborateurs de risques potentiels.

La robotisation des déchargements

Dans un futur très proche, le déchargement des camions et le placement automatique des éléments déchargés en stock se feront au travers de robots afin d’optimiser les opérations et surtout réduire les risques d’accident. Des IA piloteront ces robots à l’instar du Robotic Unloader lancé en avril 2019.

La maintenance prédictive

Utiliser le Machine Learning pour permettre de mieux comprendre l’usure des pièces et mettre en œuvre une maintenance prédictive des avions n’est pas une idée nouvelle. Jusqu’ici chaque compagnie avait plutôt développé une solution maison. Avec Honeywell Forge for Airlines lancé en 2019, les compagnies aériennes peuvent réduire de 35% les interruptions et perturbations de leurs opérations avec une solution universelle.
Aujourd’hui, avionneurs, constructeurs de camions et constructeurs automobiles, mais aussi entreprises disposant d’une vaste flotte de véhicules s’approprient ces technologies IA pour améliorer la maintenance et fluidifier leurs opérations.

Le temps réel rend le travail plus efficace

Là encore, Honeywell joue largement avec les dates. Difficile en effet de dater à 2019 une tendance qui est, finalement, l’une des conséquences directes de la transformation numérique des entreprises. L’adoption de smartphones et tablettes en lieu et place des papiers et crayons, le déploiement des capteurs er IoT, et le machine learning mais aussi la RPA permettent d’introduire beaucoup plus de temps réel dans les processus et de réduire les étapes autrefois manuelles. Il est évident que la combinaison de ces technologies va continuer d’influencer considérablement la transformation des entreprises et permettre un travail plus efficace.

Les jumeaux numériques

La notion de jumeaux numériques, autrement dit de reflet numérique d’actifs physiques, est en passe de se répandre dans tous les domaines y compris industriels. Grâce aux versions numériques, il devient plus aisé d’exploiter les données des équipements physiques pour prévoir la disponibilité des machines, les besoins de maintenance et pour chercher des optimisations dans les processus. Désormais, au lieu d’avoir à arrêter les opérations pour des raisons de maintenance, les usines peuvent travailler et expérimenter sur les jumeaux numériques afin de préserver la production et économiser de l’argent.

Des communications plus rapides pour gérer les crises

Hôpitaux, écoles, aéroports et autres centres à haute fréquentation disposent de nouveaux outils de collaboration qui permettent de personnaliser les communications en fonction des équipes et des urgences. En 2019, Honeywell a lancé sa suite Command & Control Suite offrant une visualisation avancée des installations avec de nombreux processus pour aider à la sécurisation, au contrôle des bâtiments et à la gestion des équipes de secours et d’intervention.

Ingénierie virtuelle

Même si Honeywell met en avant ce point pour assurer la promotion de sa solution Experion PKS Hive, la disponibilité de casques holographiques comme Hololens 2 et de casques de réalité virtuelle est en passe de transformer les processus de création et de contrôle dans l’univers de l’ingénierie. Au point de donner naissance à une nouvelle forme d’informatique : le spatial computing.

Le Machine Learning pour lutter contre les attaques

Aujourd’hui plus aucune solution de sécurité ne s’estampille pas « avec de l’IA à l’intérieur ». Le Machine Learning a envahi les SIEM et les SOCs et change radicalement la donne pour les entreprises et la défense de leur système d’information. Il permet de trier automatiquement les événements pour repérer les attaques et les signaux faibles, de multiplier les capteurs afin de repérer les attaques les plus complexes et ensuite de déclencher automatiquement les défenses qui s’imposent. Avec l’extension de la surface d’attaque induite par le SI étendu, le cloud et la multiplication des IoT, le Machine Learning s’impose désormais comme une arme défensive indispensable.