Interlocuteur des pouvoirs publics, think tank, expert des relations sociales et paritaires, Syntec numérique sera pour les trois années à venir incontournable.

Depuis plus de trente ans, notre chambre syndicale, Syntec numérique, représente les entreprises du secteur, défend leurs intérêts et contribue à faire de la France une des grandes nations en ce domaine. Nous militons ainsi pour la modernisation des autres industries et des services par le digital, et le développement des usages concourant à la transformation de notre économie et de la société.

Nous avons employé ces trois dernières années à transformer notre syndicat professionnel, afin de donner une visibilité accrue à de nouveaux métiers : web, mobilité, services numériques à la personne. Désormais, Syntec est réellement un interlocuteur du gouvernement et des pouvoirs publics, ainsi qu’un moteur de l’écosystème numérique. Ce sont dorénavant 800 bénévoles, issus des organisations adhérentes, qui animent nos travaux au sein de commissions et de groupes de travail, à travers 350 réunions par an.

La transformation des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) en entreprises de services du numérique (ESN) illustre la manière dont nous abordons aujourd’hui les problématiques de développement et de croissance de notre écosystème pris dans sa globalité. C’est ainsi que nous nous faisons entendre sur l’évolution numérique de la société autour de l’e­santé, l’e­éducation, la ville intelligente… Et que nous sommes devenus le porte­-étendard de la mutation digitale de toute l’industrie.

« L’importance de la contribution du numérique à la croissance doit être reconnue »

Ce positionnement a permis à Syntec numérique de tisser des liens de plus en plus forts avec d’autres acteurs. Que ce soit à travers le Collectif du numérique, par exemple, qui avait recueilli les feuilles de route des candidats à la présidentielle 2012 en ce domaine, ou dans le cadre d’actions conjointes, comme la fiscalité, la défense de l’innovation… Nous nous employons à faire reconnaître l’importance de la contribution du numérique à la croissance.

Nous avons aussi commencé à œuvrer à un regroupement de représentants de toutes les industries du secteur – notoirement sous­représentées parmi les corps intermédiaires – au sein d’une association professionnelle commune. Parallèlement, notre syndicat s’engage plus que jamais dans la valorisation de nos métiers, afin de renforcer son attractivité et d’y attirer plus de jeunes et, notamment, des femmes. Notre première campagne de sensibilisation auprès des 15­-18 ans, intitulée les Snum’s, est déjà un succès. Elle a contribué à améliorer l’image de nos métiers, aujourd’hui placés en tête des professions privilégiées par les familles, compte tenu de leurs perspectives.

Nous sommes le syndicat professionnel le plus engagé dans le développement de filières de formation dans notre secteur, depuis l’école jusqu’aux universités et aux grandes écoles, en passant par l’apprentissage. Interlocuteur des pouvoirs publics, think tank, expert des relations sociales et paritaires, Syntec numérique sera pour les trois années à venir incontournable, s’étant préparé à mettre en valeur la spécificité et la diversité des métiers du numérique dans leur contribution à l’économie et au développement de ses usages.