Face au système de classification des mails Inbox de Google, lancé fin septembre, Microsoft dégaine Clutter. Réservé aux détenteurs d’un compte Office 365 Entreprise, cet outil offre une nouvelle interprétation de la boîte de réception des e-mails, résolument tournée vers la productivité.

Comme Inbox, Clutter met en évidence les mails les plus importants et les transforme en tâches. Comment ces mails sont-ils repérés ? Clutter exploite l’algorithme de machine learning de l’Office Graph (Delve), tenant ainsi compte de l’analyse du comportement de l’utilisateur et de ses interactions.

Améliorer la productivité

L’objectif est bien sûr de focaliser l’attention de l’utilisateur sur les messages importants et aussi de réduire son découragement face à une boîte de réception trop pleine. Les messages non prioritaires sont, de fait, déplacés dans un dossier baptisé Clutter (qui signifie “désordre” en anglais). Pour ne pas dérouter les utilisateurs, cette fonction de classification n’entre pas en action dès son activation. Afin de mener à bien son tri, elle prend d’abord le temps d’étudier le comportement de l’utilisateur, tout en intégrant les problématiques de droits d’accès.

Comme tous les outils déjà proposés dans ce domaine, Clutter devra être mis en oeuvre avec précaution. le fait que son fonctionnement soit progressif devrait en améliorer la pertinence.