Anticiper les besoins en architecture hybride, telle est la fonction de la nouvelle baie virtuelle vRack d’OVH.

Son principe repose sur l’interconnexion de serveurs, physiques ou virtuels, pour communiquer en privé et ainsi contourner le réseau public pour plus de sécurité.

Le vRack est administrable depuis un espace client qui peut réunir jusqu’à 5 comptes différents.

L’infrastructure est en mesure de rassembler des services de stockage, Big Data et cloud. Le fournisseur de solutions d’hébergement et d’infrastructure met en avant une vitesse de pointe de l’ordre de 40 Gbits/s avec la carte réseau adéquate.

Annoncé sans surcoût pour l’entreprise déjà cliente, le vRack peut être déployé entre les différents datacenters d’OVH, de l’Europe au Canada.

L’opérateur utilise un réseau doté d’une bande passante totale de 3 Tbit/s et 33 points de présence disséminés à travers le globe. L’infrastructure matérielle du vRack se compose de routeurs Cisco ASR 9000 qui servent de ponts, et de switches Nexus 6000 et 2000, qui font office de passerelles réseau.