Selon Gartner, les dépenses IT à l’échelon mondial vont encore progresser de 8,4% en 2021 pour atteindre un nouveau plafond.

« L’informatique ne soutient plus seulement les activités d’entreprise comme elle l’a toujours fait, mais participe pleinement à sa prestation de valeurs » explique John-David Lovelock, éminent vice-président de la recherche chez Gartner, en préambule. « Non seulement cela fait passer l’informatique d’un rôle de back-office à celui de premier rôle et d’interface frontale du Business, mais cela change aussi la source de financement puisqu’elle passe d’une dépense de frais généraux qui est maintenue, surveillée et parfois réduite, à une véritable source génératrice de revenus ».

Ceci explique sans doute les sommets anticipés par Gartner en matière de dépenses IT pour l’année 2021. Elles devraient s’élever à 4.100 milliards de dollars ! Une augmentation de 8,4% par rapport à 2020.
Gartner constate au passage que ces dépenses proviendront plus fréquemment des Business Units que du département IT et de la DSI. Cependant, tous les segments observés par les analystes progressent en 2021 et 2022 même si les appareils (devices) et les logiciels d’entreprises sont les segments en plus forte croissance avec respectivement 14% et 10,8%. Pour le Gartner, cet accroissement des dépenses est largement le fruit d’une volonté des entreprises de fournir à leurs collaborateurs un environnement plus confortable, plus productif et plus innovant alors que les salariés vont petit à petit reprendre le chemin du Bureau et s’attendent à des approches plus hybrides et flexibles.

Gartner donne en exemple les investissements du département RH en plateformes d’expérience des employés (Employee Experience Platform), un secteur en plein boom mais aussi en pleine transformation alors que les startups comme Workday, Kazoo, InFlight, WebEngage ou SuccessFactors voient débarquer les mastodontes que sont SAP (qui a acquis le pionnier Qualtrics), Microsoft (qui vient de lancer sa plateforme Microsoft Viva) ou encore Oracle (qui vient d’annoncer Oracle Journeys, une extension de sa plateforme HCM).

Dans cette mouvance, les investissements vont continuer à s’accélérer dans les plateformes HCM (Human Capital Management) mais aussi dans les plateformes collaboratives et sociales.

Bien évidemment, cette vague de nouvelles dépenses s’accompagne aussi d’efforts d’optimisation, de rationalisation et d’économie avec des comités de direction qui continuent de mettre la pression sur les DSI en la matière. Des DSI qui parallèlement doivent poursuivre la transformation numérique et les plans destinés à améliorer, étendre et transformer les business et la proposition de valeurs de l’entreprise.

« L’année dernière, les dépenses IT ont pris la forme d’une réaction ‘improvisée’ pour permettre à une main-d’œuvre confinée de rester opérationnelle. Au fur et à mesure que le travail hybride prend de l’ampleur, les DSI doivent de nouveau se concentrer sur des dépenses qui permettent l’innovation, et pas seulement la réalisation des tâches » conclut John-David Lovelock.


Source : Gartner Forecasts Worldwide IT Spending to Reach $4 Trillion in 2021