Avec l’augmentation des tarifs de l’électricité, la problématique de la consommation en énergie des datacenters et des équipements informatiques est revenue en tête de liste des préoccupations des DSI. D’autant qu’aux coûts s’ajoute le problème de l’impact écologique et climatique du numérique. Pour en discuter, Elena Fedotova, Directrice de l’activité Secure Power de Schneider Electric France est notre invité de la semaine.

Depuis 2006, le ratio de l’efficacité énergétique (le PUE, total de l’énergie consommée par le datacenter divisé par l’énergie utilisée par l’équipement IT) a progressé passant de 1,8 à 1,17, l’objectif étant évidemment de tendre vers le chiffre parfait de « 1 ». Continuer à aller plus loin encore dans l’efficacité énergétique et l’optimisation des consommations demeure cependant une nécessité absolue. Un défi de taille alors que l’on estime que d’ici 2035, l’IT consommera 8,5% de l’énergie disponible dans le monde. Il existe toutefois des solutions pour que cette augmentation ne s’accompagne pas d’une même augmentation de l’empreinte carbone.
Pour évoquer ces solutions et ces challenges, Elena Fedotova, Directrice de l’activité Secure Power de Schneider Electric France est l’invité de Guy Hervier. Ensemble, ils reviennent sur les nouveaux défis de l’énergie alors que le Edge multiplie les micro-datacenters et que le cloud nécessite des méga-datacenters énergivores, sur le développement durable au cœur du datacenter, sur les solutions disponibles et à venir.

 

À lire également :

Hausse de l’électricité : répercussions à attendre dans les DSI

La gestion de la complexité des modèles énergétiques requiert l’utilisation de l’IA

La green IT place les DSI au cœur des enjeux de RSE

La France, mauvaise élève du « Green IT »

Green IT, une source d’économies et d’innovation