Selon une nouvelle étude QAPA, les Français seraient majoritairement « workaholic » et incapables de totalement se déconnecter de leur travail.

Se déconnecter durant les vacances semble devenu mission impossible. Dans un monde où tout le monde part en vacances avec au moins son smartphone et bien souvent son ordinateur portable, plus d’un Français sur deux cède à la tentation de regarder leurs emails professionnels. C’est le constat d’une nouvelle étude réalisée par la plateforme de recrutement QAPA. Ce sondage réalisé auprès de 130 000 Français fait suite à une même étude réalisée deux ans plus tôt.

Si en 2018, seulement 39% des Français se déclarer « accros au boulot » même durant leurs vacances. En 2020, ils sont désormais 51% à se reconnaître « workaholic » (22% se déclarent « totalement » accros au travail et 29% se sentent « un peu » accros).
De même, 49% des Français reconnaissent consulter plusieurs fois par jour, durant les vacances, leur messagerie professionnelle.

Le coupable de cette transformation : le smartphone. Le BYOD est passé par là, floutant la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Afin de rester connectés à leur email professionnel et leur travail durant leurs vacances, 87% des Français utilisent leur smartphone (seulement 11% utilisant un ordinateur).

Ainsi, 78% des Français considèrent que les nouvelles technologies leur permettent de passer de meilleures vacances (contre 79% en 2018). Plus parlant encore, ils ne sont plus que 62% à expliquer arriver quand même à se reposer et à se déconnecter au moins partiellement, alors qu’ils étaient 69% en 2018.

Une raison explique ce manque de totale déconnexion durant les vacances : pour 79% des Français, le retour au travail est plus simple grâce au suivi (notamment des emails pros) réalisé durant les vacances.

Toutefois cette attitude « workaholic » engendre de plus en plus de tension au sein des familles. En effet, seuls 49% des Français sondés affirment désormais que leur attitude est bien acceptée par leurs proches alors qu’ils étaient 58% en 2018.

Un dernier chiffre important : 71% des Français sondés répondent aux appels ou emails professionnels durant leurs congés même si 56% avouent que cela les dérange !

De quoi interpeller les DRH et les DSI quant aux nouvelles habitudes des collaborateurs et au respect des bonnes pratiques de déconnexion. Rappelons que la France est le premier pays à avoir intégré le droit à la déconnexion dans le droit du travail. Et que depuis 2017, la loi oblige les entreprises de plus de 50 salariés à trouver un accord d’entreprise sur la disponibilité des employés en dehors des horaires du travail.