La folle semaine de Sam Altman

Data / IA

SHORT S2E2 – La folle semaine de Sam Altman

Par Thomas Pagbe, publié le 24 novembre 2023

La semaine a été mouvementée pour Open AI. L’entreprise à l’origine de Chat GPT a pris la décision de limoger l’un de ses créateurs et PDG Sam Altman. Pourtant, à peine quelques jours plus tard, le voici de retour. On vous explique.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Sam Altman est mort, vive Sam Altman !

Vendredi 17 novembre, Sam Altman est à la surprise générale limogé d’OpenAI. Le Conseil d’Administration a dû faire quelques heures supplémentaires pendant le week-end et a nommé sa CTO, Mira Murati au poste de CEO par intérim. Cette dernière n’aura pas eu le temps de prendre la moindre décision puisqu’elle a été remerciée deux jours plus tard. C’est Emmett Shear, ex-CEO de Twitch qui reprend le poste. Cependant, il y a un investisseur majeur qui est très mécontent et c’est Microsoft. Pour rappel, le géant américain a investi plus de dix milliards de dollars dans Open AI. Autant dire que le patron de Microsoft, Satya Nadella, a fait des pieds et des mains tout le week-end pour faire réembaucher Sam Altman. Voyant que les coups de pression ne suffirent pas, Satya Nadella a décidé de recruter Sam Altman et Greg Brockman, autre fondateur d’OpenAI pour diriger une nouvelle équipe de recherche en IA.

À LIRE AUSSI :

Les équipes, l’élément déclencheur

Après ce week-end chaotique, le Board d’OpenAI a eu la ravissante surprise d’apprendre, qu’au moins 500 ingénieurs (sur une équipe qui en compte 700), ont menacé de rejoindre leurs deux dirigeants chez Microsoft. Coup de grâce pour le Conseil d’Administration qui se retrouve contraint de nommer à nouveau Sam Altman CEO, seulement cinq jours après son renvoi. Sans surprise, le Board subit de nombreuses modifications afin d’éviter qu’un tel barnum ne recommence.

À LIRE AUSSI :

Des raisons de licenciement obscures ?

Quelques jours après cette affaire, difficile de connaître les raisons précises du licenciement de Sam Altman. D’après les premières rumeurs, Open AI lui reprochait lui reprochait deux choses. Tout d’abord un manque de « sincérité » dans ses échanges avec le Conseil d’Administration. Ce dernier voyait d’un très mauvais oeil la proximité entre Altman et Microsoft. Le Board accuserait également son CEO de travailler sur un projet secret “Tigris”, qui visait à développer des processeurs maison. Selon Reuters, “Open AI a reconnu dans un message interne aux membres du personnel un projet appelé Q*“. Ce dernier serait un projet d’intelligence artificielle capable de surpasser les humains. OpenAI a donc tenu à rappeler que son travail et son IA doivent être bénéfiques pour l’humanité. D’autres rumeurs ou révélations viendront très certainement alimenter cette affaire prochainement.

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité