À l’occasion de sa conférence annuelle, Tibco a tracé sa feuille de route en proposant une approche unifiée de l’analytique associant la dataviz à l’analyse de flux en temps réel via son produit phare, Spotfire.

Par Marie Varandat

L’hyperconvergence a le vent en poupe : simple à installer, elle est simple à administrer et si l’on en croit les derniers efforts des acteurs du marché, elle fonctionne aussi bien dans le cloud qu’en interne et même en environnement hybride. Elle transforme l’infrastructure en commodité et les entreprises adorent pouvoir se focaliser sur la valeur ajoutée métier plutôt de perdre du temps sur la tuyauterie informatique. Et si ça marche pour l’infrastructure, pourquoi ça ne marcherait pas pour la data ? C’est apparemment la question que s’est posée Tibco et à laquelle l’éditeur a répondu par le concept de « Hyperconverged Analytics », lancé à l’occasion de son grand évènement annuel, Tibco Now 2020.

Nouveau packaging pour technologies existantes

Spécialiste de l’intégration en tout genre, Tibco est aussi un acteur majeur de la BI avec Spotfire, solution de datavisualisation. Il est également un expert historique du CEP (Complexe Event Processing), autrement dit de l’analyse de flux de données en temps réel.

Fort de ces savoir-faire, l’éditeur a combiné son potentiel de dataviz à sa capacité d’analyse des flux en temps réel (dopée au Machine Learning) dans une plateforme unique pour donner naissance à ce fameux concept de BI hyperconvergée. Dit autrement, l’éditeur a enrichi la version 11 de Spotfire de Cloud Data Streams. Capable de se connecter nativement sur Apache Kafka, MQTT, TIBCO Messaging software ou encore d’autres sources de données via des API, Cloud Data Streams est aussi en mesure d’identifier les différents types de données transportées dans les flux pour ensuite les proposer sous forme de liste dans laquelle l’utilisateur peut piocher pour créer ses tableaux d’analyse.

 

Au passage, l’éditeur renforce aussi sa stratégie de management des données avec Any Data Hub, une solution pour centraliser les processus de gestion des données, en appui sur la plateforme de data-virtualisation de la société, Data Virtualization 8.3. Malheureusement, Tibco n’a pas poussé l’hyperconvergence jusqu’à intégrer Any Data Bub à Spotfire… Mais il est vrai qu’il s’agit de deux problématiques de data distinctes qui n’adressent pas les mêmes populations dans l’entreprise.

Unifier pour simplifier

Si on peut douter du côté révolutionnaire de ces annonces, qui sont finalement plus des évolutions de savoir-faire existants chez Tibco que de véritables ruptures, on ne peut en revanche douter de la volonté de l’éditeur de rendre l’analyse plus simple et accessible au tout-venant. En combinant la dataviz et le machine Learning à la capture de données en temps réel à travers un outil nécessitant peu ou pas de développement, l’éditeur évolue dans le sens du marché : masquer la complexité des infrastructures de données et ainsi donner la possibilité aux utilisateurs, néophytes ou avancés, de s’émanciper des développeurs pour concevoir des analyses à partir d’une multiplicité de sources.

Tibco n’est d’ailleurs pas le seul à combiner différents outils existants pour proposer une expérience de la BI unifiée : Qlik est sur la même trajectoire et Microsoft est déjà bien avancé sur le sujet avec Azure Synapse, évolution d’Azure SQL Data Warehouse qui associe l’entreposage des données à l’analytique.

Reste à savoir si l’approche de Tibco est le fruit d’une solution « élégante » réellement pensée pour l’hyperconvergence ou si elle est le résultat d’un emboitement de blocs de Lego, avec toute la complexité inhérente aux solutions qui portent le poids d’un historique.