Secu

Trustpair s’attaque à la fraude au virement

Par Thierry Parisot, publié le 13 novembre 2023

Pour aider les grandes entreprises à faire face à l’explosion de la fraude au virement par usurpation d’identité, la start-up parisienne Trustpair propose une solution de contrôle automatisé des données relatives aux tiers qui font la demande de ces opérations.

Près de la moitié des entreprises françaises déclarent avoir subi une (19 %) ou plusieurs (31 %) « fraudes au virement » l’an dernier, qui auraient abouti dans près d’un quart des cas, selon une récente étude d’OpinionWay. Aujourd’hui bien connue, cette technique consiste pour un tiers à se faire passer pour un fournisseur et à demander un changement de coordonnées bancaires (faux RIB) pour détourner des fonds. En 2021, 287 M€ auraient ainsi été virés frauduleusement, indique l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement dans son dernier rapport annuel.

Trustpair est né d’un constat chez Bouygues

Confronté au problème lorsqu’il était trésorier au sein du groupe Bouygues, Baptiste Collot, président et cofondateur de la start-up Trustpair, insiste sur un autre point : l’insuffisance des dispositifs de protection dans ce domaine. « Encore aujourd’hui, toujours selon cette étude d’OpinionWay que nous avons commanditée avec SAP, une large majorité des entreprises comptent sur leurs banques pour les alerter, alors qu’elles n’ont qu’un pouvoir de vérification limité, ou se satisfont de contrôles manuels. Or, poursuit-il, les fraudeurs se professionnalisent et font appel à des techniques toujours plus sophistiquées. »

Trustpair aide les grandes entreprises à faire face à l’explosion de la fraude au virement par usurpation d’identité.
Trustpair propose un monitoring en continu et évaluation des tiers.

Début 2017, convaincu qu’il existe un marché pour des solutions de contrôle automatique des données relatives aux tiers, il se rapproche de son ami d’études Alexandre Gillier. Ensemble, ils sondent le terrain pendant plusieurs mois pour valider le besoin. Puis ils décident de créer leur start-up, avec Simon Elcham, qui se lance dans les développements. « Nos premiers clients, notamment la coopérative Axéréal, nous ont apporté de vrais “inputs” pour peaufiner la plateforme », précise Baptiste Collot, en résumant les trois points de friction : les données, « de qualité souvent insuffisante » ; les processus, « mal définis ou peu respectés » ; l’outillage informatique, « très limité ou inexistant ».

Un système anti fraude performant

La plateforme, qui est accessible en mode « web app » ou via un connecteur intégré à un ERP, une solution achats, un système de gestion de trésorerie, etc., permet de vérifier l’identité du tiers, du compte bancaire et surtout de la correspondance entre les deux. Cela, selon trois temporalités : lors de l’enregistrement d’un nouveau fournisseur ou d’une modification, en continu à travers un processus d’audit linéaire, et au moment d’un virement. En travaillant sur les données de l’entreprise, Trustpair effectue ces vérifications à partir de sources externes centralisées (banques, organismes publics, « data providers » privés, etc.) et des données issues des historiques de paiement de ses clients. Lorsque le niveau de fiabilité évalué est insuffisant, des vérifications complémentaires sont menées par une équipe d’experts anti-fraude de la start-up.

Trustpair se développe à l’international

Forte de sa dernière levée de fonds, d’un montant de 20 M€, Trustpair a initié un vaste plan de recrutement et compte accélérer son développement à l’international, avec un premier bureau déjà ouvert aux États-Unis. Son ambition : passer de 250 à plus de 300 clients avant la fin de 2023, et rester sur une croissance à trois chiffres. La plateforme devrait aussi être étendue à d’autres problématiques, autour des enjeux de conformité, par exemple.


LE PITCH

Baptiste Collot

Président et cofondateur de Trustpair

« Notre plateforme protège des fraudes au virement grâce à un contrôle automatisé de l’identité et des données bancaires des fournisseurs, de façon systématique et continue. »

L’ENTREPRISE

CRÉATION : 2017
SIÈGE : Paris
ORIGINE : X / NC
EFFECTIF : 110 collaborateurs
FINANCEMENT : Fonds propres, subventions, levées de fonds (2018, 2019, 2022)
RÉFÉRENCES : Generali, Kering, Dassault Systèmes, Engie, Air Liquide, Decathlon…


À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité

Verified by MonsterInsights