VMware lance son système de plan de restauration d’activité (PRA) dans le cloud. Dénommé vCloud Hybrid Service-Disaster Recovery, celui-ci fonctionne au travers de la plateforme de virtualisation vCloud Hybrid Service, dans les cinq datacenters de l’entreprise situés aux États-Unis et au Royaume-Uni. VMware souhaite ainsi étendre Disaster Recovery à son cloud public.

Avec ce service, les sociétés vont pouvoir répliquer leurs systèmes virtualisés et leurs données en cas de sinistre. Les entreprises ciblées sont principalement les TPE et PME qui souhaitent maîtriser leurs coûts et disposer d’une solution « simple » de plan de reprise.

Une tarification agressive

Bâtie sur vSphere, cette solution réplique de manière continue les machines virtuelles dans un datacenter virtuel, avec une perte de données maximale admissible (RPO)  de 15 min. Rappelons que le RPO exprime une durée entre l’incident provoquant la perte de données et la date la plus récente des données qui seront utilisées en remplacement des données perdues. Dans le cas de VMware Disaster Recovery, cette durée peut tout de même aller jusqu’à 24 heures.

VMware offre aussi la possibilité de placer autant de machines virtuelles souhaitées dans le système de restauration. Proposée à un tarif de base de 835 $ par mois, l’offre comprend 10 GHz de puissance de calcul, 20 Go de mémoire vive et 1 To de stockage. Ces prestations peuvent être adaptées à la carte.