La WiFi Alliance vient répondre aux nouveaux besoins en proposant une version revue de HaLow, ou 802.11 ah. Fonctionnant sur la bande des 900 MHz, ce WiFi offre une meilleure portée pour une consommation d’énergie en baisse, idéal pour les objets.

Plus précisément, les communications en WiFi 802.11 ah se font entre 863 et 868 MHz, contre 2,4 et 5 MHz avec les autres normes. De quoi offrir une meilleure pénétration dans les bâtiments. Un critère essentiel par exemple pour des compteurs d’eau ou de gaz qui pourraient être amenés à remonter des données depuis une cave isolée, au travers de plusieurs couches de béton. Ce genre de technologie peut aussi aider à transmettre des données entre thermostat, montre, PC, box et autres périphériques connectés, chez soi.

Dix fois moins gourmand en électricité

Pour que les objets connectés aient un fonctionnement idéal et plus souple, ils doivent être les plus autonomes possible, et donc demander le moins souvent à être rechargés s’ils ne sont pas branchés sur le secteur. Là aussi, le WiFi HaLow apporte une réponse en étant moins énergivore que ses grands frères : 10 à 25 mW, contre 100 mW. Pour l’instant, ce standard n’a pas encore trouvé de débouchés, car il en est toujours au stade de la certification auprès de l’IEEE. Mais les constructeurs peuvent déjà travailler sur son l’implémentation à leurs produits.

Cette annonce a été formulée en marge du salon CES de Las Vegas dont l’une des grandes tendances est l’Internet des objets, et dans un contexte où l’IoT cherche ses standards.