Le marché des OS mobiles a été totalement dominé par Android et iOS en 2014. Le rapport d’IDC sur le sujet est très clair et cette omniprésence est sensible aussi bien au 4ème trimestre que sur l’ensemble de l’année.

À eux deux, ces OS ont représenté sur le dernier trimestre 2014 96,3 % du marché, contre 95,6 % un an plus tôt sur la même période. Cette proportion est d’ailleurs rigoureusement la même sur l’ensemble de l’année dernière : 96,3 %, donc, en hausse de 2,5 % par rapport à 2013.

Android en forte progression

En termes de volume, la croissance est spectaculaire : il s’est vendu plus de smartphones tournant sous Android en 2014 (1,059 milliard d’unités écoulées) que de smartphones tournant sur l’ensemble des systèmes en 2013 (1,018 milliard) !

Android a représenté l’an passé 81,5 % du marché, contre 78,7 % en 2013, augmentant ses ventes de 32 %.

Porté par le succès de l’iPhone 6, iOS s’est lui écoulé à près de 193 millions d’exemplaires, représentant 14,8 % du marché. Un an plus tôt, iOS était à 15,1 % de parts de marché. S’il baisse par rapport à Android, sa croissance est tout de même de 25,6 % d’une année sur l’autre.

Suivent, d’assez loin, Windows Phone et BlackBerry. Le premier a connu une hausse de 4,2 % de ses ventes, en nombre d’unités, mais sa part de marché tombe de 3,3 % à 2,7 %. Le second poursuit sa chute, avec un sévère -69 % de ses ventes, et recule de 1,9 % à 0,4 % de parts de marché.