Pour une journée, HP a ouvert les portes de son centre de recherche de Fort Collins à quelques journalistes. C’est là que toutes les stations de travail du constructeur sont conçues et testées depuis maintenant… trente ans !

Depuis maintenant trente ans, HP conçoit ses stations de travail dans le Colorado, à Fort Collins. Une longévité unique sur le marché, comme se plaît à le rappeler Jeff Wood, vice-président d’HP, en charge de la gestion des produits : « Beaucoup de changements ont marqué notre industrie. Sun, DEC, IBM, SGI… toutes ses sociétés ont aujourd’hui disparu ! Notre grande différence avec elles, c’est que nous avons su rester à l’écoute de nos clients. » Ainsi, HP a su faire une croix sur son Unix, ses chipsets et ses processeurs pour se concentrer sur la plate-forme Wintel, qui a fini par l’imposer sur le marché. Aujourd’hui HP et son rival Dell occupent 85 % de ce marché, dans ce que le responsable appelle « une course à deux chevaux ».

Le centre de recherche de Fort Collins n’en reste pas moins la pierre angulaire du constructeur pour devancer son rival. L’objectif reste de mettre sur le marché les stations de travail les plus performantes possibles, sans faire l’impasse sur leur fiabilité, et le plus rapidement possible. A chaque nouvelle génération de processeurs Intel Xeon ou de processeurs graphiques NVidia ou AMD, les ingénieurs du centre cherchent à prendre de vitesse de quelques semaines, au plus de quelques mois, leurs concurrents.

La chambre anéchoïque de 10 mètres d’HP à Fort Collins.

Pour atteindre cet objectif, HP a doté son centre de recherche de moyens uniques. Le plus spectaculaire : la chambre anéchoïque de 10 mètres. Cette chambre, parfaitement isolée des radiations électromagnétiques extérieures, permet de mesurer le rayonnement électromagnétique des stations de travail afin d’obtenir les autorisations de mise sur le marché le plus rapidement possible. Une autre chambre dite des 3 mètres sert à bombarder les stations de travail de rayonnements électromagnétiques pour s’assurer de leur fonctionnement à proximité d’un radar ou d’une station télécoms. Une troisième est en cours de construction : encore mieux isolée du bruit extérieur, elle offrira aux chercheurs la possibilité d’améliorer les performances acoustiques des ordinateurs.

Le laboratoire de science des matériaux.