EDF, Toyota, Michelin, Sanofi, Vinci et tant d’autres… Tous ont à régler grâce à la data d’innombrables problèmes liés à l’environnement. Celles et ceux qui savent les détecter sont côté métiers. Mais pas celles et ceux à même de les solutionner.

Avec l’explosion des prix de l’énergie, le mot « sustainability » est désormais sur toutes les lèvres.

Neutralité carbone, en avant toute ! Et pour l’atteindre, quoi de mieux qu’une solution d’analyse où des données sélectionnées bénéficient d’un référentiel moderne et « parlent » la langue des métiers en quête de solutions.

Ces data sont souvent déjà là. Encore faut-il déployer des capteurs IoT pour les faire remonter, et des capacités pour les analyser utilement.

Tableaux de bord, algorithmes, modélisation, tout est bon pour cela. Un retour sur investissement est même possible en moins d’une année. À condition sans doute d’intégrer dans ses équipes métiers le fameux « data scientist » qui va apporter la maîtrise d’une donnée par trop capricieuse.

Le groupe Vinci, dans son secteur du BTP sur la sellette environnementale, nous en fournit un bel exemple avec sa plateforme prospective et d’innovation.

Autre situation où la donnée devient critique, l’usine « 4.0 » devient une réalité, avec des spécificités à bien cerner dans chaque entreprise. Car en matière de machines industrielles, les investissements sont lourds et coûteux. Il faut donc greffer à ces matériels aux amortissements très longs, des capteurs de toutes natures. On ne peut en effet optimiser que ce que l’on mesure. Une mesure énergétique bien entendu, mais qui servira aussi au contrôle qualité par exemple.

Que les sceptiques face à l’urgence climatique interrogent nos jeunes ingénieurs qui ne vont plus accepter que les données nécessaires à la combattre ne soient ni disponibles, ni utiles. Le risque ? Que la nouvelle génération de diplômés déserte et refuse de participer aux ravages sociaux et écologiques en cours.

___________________

À lire également :

La green IT place les DSI au cœur des enjeux de RSE

Green IT, une source d’économies et d’innovation

Stratégie GreenIT : Bien peser le choix du matériel

Les 36 startups qui vont changer le monde

Embarquer les utilisateurs dans une démarche Green IT