Handicapé par l’arrivée des nouveaux usages mobiles, voilà plus de 7 ans que le marché du PC n’avait connu une telle embellie.

Gartner et IDC s’accordent à reconnaître qu’en 2019, le marché du PC a connu une croissance. La dernière année de croissance remonte à 2011, une époque où les constructeurs écoulaient alors près de 370 millions d’unités par an.

Avec environ 267 millions d’unités vendues en 2019, le marché renoue donc avec un certain dynamisme et retrouve les nombres de ventes de 2016. Mais à y regarder de plus près, si le marché du PC s’est effectivement effondré entre 2011 et 2016, il reste relativement stable depuis. Écouler entre 260 et 267 millions d’unités semble le rythme désormais normal d’un marché plus que mature qui en 2019 a été quelque peu dynamisé par l’arrêt de vie de Windows 7 et la volonté de certaines entreprises de renouveler leur parc à l’occasion de la migration.

D’ailleurs, les analystes restent relativement optimistes et anticipent une volumétrie similaire en 2020 voire même une légère hausse toujours portée par la fin de vie de Windows 7 qui, rappelons-le, est officielle depuis le 14 janvier 2020 et s’est traduite par une magnifique alerte plein écran sur tous les PC Windows 7 encore en activité. Lenovo, Dell et HP ont été les principaux bénéficiaires de cette hausse alors que Microsoft, Asus, Acer et surtout Apple ont vu leurs ventes orientées à la baisse.

Si le marché est actuellement porté par les ultrabooks Premium et les machines de Gamers, il sera intéressant de voir quel sera l’impact des nouveaux formats « pliables ou double écran » annoncés lors du CES.

Nos confrères d’InformatiqueNews ont publié une analyse détaillée des derniers rapports du Gartner et d’IDC sur les ventes de PC : Le marché du PC a connu une année de croissance… une première depuis 2011 !