Une nouvelle étude NTT met en lumière une inquiétante aggravation de l’obsolescence des équipements réseau. Un problème lourd de conséquences en matière de cybersécurité et de confort de travail de collaborateurs de plus en plus connectés à distance.

Un nombre marque la gravité de la situation : fin 2019, 47,9% des équipements réseau des entreprises sont vieillissants, voire carrément obsolètes. En 2017, seuls 13% des équipements réseau étaient vieillissant. C’est ce que met en évidence le nouveau « 2020 Global Network Insights Report » de NTT basé sur l’analyse de 800 000 équipements réseaux dans plus d’un millier d’entreprises. Une aggravation de l’obsolescence inquiétante qui traduit un ralentissement de la modernisation des équipements internes alors que les entreprises migrent vers les clouds et diminuent d’autant leurs investissements en infrastructure interne.

Un choix qui n’est pas forcément très cohérent : davantage d’applications cloud devraient se traduire par un renforcement proportionnel de tout ce qui touche de près ou de loin à la qualité de la connectivité des collaborateurs.

Pourtant les vulnérabilités sont au moins deux fois nombreuses sur des équipements récents que sur des équipements obsolètes. Les alertes de sécurité sont 38,1% plus nombreuses sur des appareils vieillissants.

Pourtant, NTT note une adoption en augmentation de technologies stratégiques comme la 5G, IPv6 ou le SD-Wan mais constate parallèlement que bien des entreprises sous-estiment la complexité intrinsèque et la nature stratégique de ces technologies avec un manque d’alignement entre les métiers et l’IT qui puisse mettre en lumière la vraie valeur de ces investissements technologiques. Il en résulte dès lors un renouvellement au ralenti et, au final, une obsolescence dangereuse.

Par ailleurs, l’étude montre que les entreprises réduisent de 10,5% les pannes critiques grâce aux technologies d’automatisation et de machine learning des nouvelles générations d’équipement et affiche une amélioration de 55,5% de la disponibilité des applications métiers dans les environnements bénéficiant d’un support proactif avec des équipements récents.

Alors que les entreprises sont amenées à réinventer leur approche du travail et du télétravail, elles doivent également réinventer la résilience de leur système d’information étendu en repensant la sécurité des données, des accès et des identités.  Pour NTT, « dans le même temps, l’essor des nouvelles infrastructures sans fil – en progression de 13 % sur un an – et des espaces ouverts de coworking nécessitera une approche originale de l’architecture réseau dans son ensemble ».

« Le réseau est la plateforme de transformation numérique de l’entreprise » affirme Rob Lopez, EVP Infrastructures intelligentes de NTT Ltd, prêchant ouvertement pour sa paroisse. « Il doit être omniprésent, flexible, robuste et sécurisé pour s’adapter facilement aux évolutions du marché, tout en améliorant la maturité de l’environnement de support opérationnel. Les entreprises faisant appel à un niveau élevé d’automatisation et d’intelligence du réseau afin d’optimiser leurs opérations s’octroieront un net avantage concurrentiel et tireront les bénéfices de l’économie du cloud, en toute sécurité ». Un discours hyper-markéting qui ne doit pas pour autant nous faire minimiser l’impact réel de l’obsolescence des équipements réseau sur la modernisation des processus, le confort des utilisateurs, les capacités d’analyse des données des data scientists, la connectivité cloud et bien évidemment la cybersécurité de l’entreprise et de son système d’information.