On en parle, certains en rêvent, d’autres l’appliquent… L’expérience menée par Microsoft au Japon est sans appel : tout est bon à prendre dans la semaine de 4 jours !

Travailler moins pour…produire plus. L’idée d’une semaine de quatre jours n’est pas franchement nouvelle. Selon l’étude « The Workforce View in Europe 2019« , réalisée par ADP auprès de plus de 10.000 salariés européens, 60% des français en rêvent. Au pays des 35 heures, le principe ne surprend guère. Il est en revanche plus étrange au Japon, pays où le «karoshi», littéralement «mort par excès de travail» fait des ravages. Un rapport livré en 2017 estimait même qu’un Japonais sur cinq risquait de mourir au travail en raison d’un surmenage.

Suite à cette enquête, différentes entreprises avaient adopté des mesures drastiques, comme l’extinction des lumières à 22 heures pour forcer les collaborateurs à quitter les bureaux. Certaines, comme Yahoo, ont mis en place le travail à distance pour donner davantage de liberté aux collaborateurs dans la gestion de leur temps et envisageaient même d’adopter le modèle de la semaine de 4 jours.

L’expérience menée en août dernier par Microsoft Japon pourrait bien les pousser à passer à l’acte. Pendant un mois, la filiale nippone a en effet appliqué la semaine de 4 jours.
Plus « heureux », les 2300 collaborateurs auraient pris moins de jours de congés exceptionnels pendant la durée de l’expérience.

Coté productivité, Microsoft aurait fait un bond de 39,9%, principalement dû à la réduction du nombre de réunions et de leur durée. Et globalement 92,1% des salariés auraient approuvé le modèle de 4 jours. Cerise sur le gâteau, un jour de présence en moins par semaine aurait aussi permis de réaliser des économies sur l’électricité (23,1%) et sur le nombre de pages imprimées (58,7%).
Bref une expérience positive et instructive qui n’est pas applicable à tous les jobs mais largement approuvée par les employés de Microsoft Japan. Ils sont en effet 92,1% à avoir apprécié ne travailler que quatre jours et profiter d’un week-end de trois jours. Microsoft ne compte pas généraliser cette pratique dans un avenir proche mais sa filiale japonaise envisage de renouveler l’expérience l’été prochain…