VMware, spécialiste de la virtualisation et du cloud, prend place sur le marché de la reprise après incident dans le cloud.

Avec son service vCloud Hybrid Disaster Recovery, l’entreprise propose de répliquer sans interruption les machines virtuelles d’une entreprise vers un datacenter vSphere lui aussi virtuel.

En cas de panne, VMware se fixe un objectif de point de reprise de 15 minutes. Les données et les applications sont mises en miroir, prêtes à être récupérées. Le basculement et la restauration s’opèrent à la demande et il est possible d’effectuer deux tests de reprise à tout moment.

Cette nouvelle solution veut ainsi proposer un service supérieur à une offre de maintenance d’un datacenter physique, en utilisant un autre programme que vCenter Site Recovery Manager, dont le tarif avoisine les 6000 €.

Pour 835 $/mois, une entreprise peut donc mettre autant de machines virtuelles qu’elle le souhaite sous la protection de vCloud Hybrid Disaster Recovery.

Le service inclut 1To de stockage, mais ne peut dépasser 10 GHz de ressources CPU, ainsi que 20 Go de mémoire RAM. Il est piloté depuis les cinq datacenters vCloud Hybrid Service de VMware, situés aux États-Unis et au Royaume-Uni.