Il se dit atypique, professionnellement s’entend. Pourtant, Sébastien Valla a bien une formation d’informaticien. Mais ce n’est qu’après plusieurs années dans la première SSII stéphanoise, qui l’a recruté en 1999 au sortir de sa maîtrise, que le goût de la gestion de projet l’a rattrapé. « Cela tombait plutôt bien car les projets devenaient de plus en plus importants et il fallait organiser la gestion des compétences dans une société de services qui grandissait vite », se souvient-il.

Ses gammes de manager effectuées, le voilà prêt pour le grand saut et devenir, en 1994, le DSIN de sa ville natale puis de la métropole de Saint-Etienne avec une mutualisation des services à la clé. « Il y avait un défi de réorganisation bien sûr, mais aussi une volonté de la nouvelle équipe municipale d’impacter positivement la vie des Stéphanois grâce au numérique », souligne-t-il.

Place donc aux projets de dématérialisation et au développement des téléservices. 250 sont disponibles aujourd’hui. Sébastien Valla a d’ailleurs reçu le titre de DSI Open de l’année décernée par IT For Business début 2020 pour la plateforme numérique conçue dans cette optique.

UNE CHARGE DE TRAVAIL CONSIDÉRABLE, MAIS UNE ADHÉSION DES CONCITOYENS GRATIFIANTE

« Je suis fier de voir in situ les habitants utiliser nos applications, confie-t-il. C’est une véritable récompense pour la DSI et ses 60 collaborateurs car la charge de travail est considérable, en contradiction d’ailleurs avec les idées reçues sur la fonction territoriale. »
Une pression qui vient de la diversité des « clients » à servir – élus, agents, habitants – mais aussi des demandes spécifiques de chaque métier : « Environ 250 applications sont en production aujourd’hui », détaille le DSIN.

Raison de plus pour reprendre la main. « Nous avons voulu évoluer d’une DSI de moyens – il y a tout de même 3 500 postes de travail à servir, plus 5 000 dans les écoles, NDLR – à une DSI de services », insiste Sébastien Valla. La démarche s’appuie en particulier sur la construction d’un catalogue de services accessible à toutes les communes de la métropole. « L’idée est de ne plus être submergé par les demandes du quotidien, en dégageant du temps pour aller vers les métiers et nous montrer proactifs dans l’accompagnement de leurs stratégies numériques », souligne notre homme.

La maturité croissante de ces directions dans l’expression de leurs besoins va certainement faciliter cette mutation. Et pour l’accélérer encore, Sébastien Valla a créé en 2016 un poste de gestionnaire des relations avec les métiers.

MA PRÉOCCUPATION DU MOMENT > Nous préparons dès aujourd’hui le budget 2022 et ses nouveaux projets. La demande ne faiblit pas et il faut être en capacité de ne plus dire non, grâce à notre organisation interne et à nos choix techniques.

CE QUI CONDUIT MON ACTION > Le DSI d’une métropole a la satisfaction de constater sur le terrain l’usage que font ses concitoyens des services développés à leur attention. C’est une situation finalement assez rare pour un responsable informatique.

CE DONT JE SUIS FIER > La réactivité dont nous avons pu faire preuve lors du confinement avec la mise en place de 200 postes en télétravail en quelques heures. C’est aussi le fruit des choix techniques antérieurs.

CE DONT JE SUIS FIER (BIS) > De mes équipes bien évidemment. Le chemin accompli en quelques années est considérable. Aujourd’hui, nous faisons plus vite, mieux, toujours à l’optimum économique. Et le plus sécurisé possible…

MON CHEVAL DE BATAILLE > Changer à la fois l’image et l’action de ma DSI, pour la faire passer d’une direction de moyens, ce qu’elle fait déjà très bien, à une direction de services, véritable partenaire des métiers. Cela passe par la construction d’un catalogue de services, par une gestion des demandes renouvelée et par un rôle d’ambassadeur de la DSI auprès des métiers.

PARCOURS DE SEBASTIEN VALLA

Depuis 2014 : DSIN mutualisé, Ville et Métropole de Saint-Étienne
  2004-2014 : Directeur des opérations, infrastructure et télécom, Equation (SSII)
  1999-2004 : Responsable opérationnel des services, systèmes, réseaux et opérateur, Equation (SSII)

FORMATION

  1998 : Maîtrise responsable de projet internet / intranet (Paris X Nanterre)
  1996 : Licence d’électronique informatisée (Paris XI)