Le marché du logiciel français ne connaît pas la crise ! Alors que l’économie hexagonale dans son ensemble traverse une période compliquée, ce secteur affiche une croissance élevée : 17 % entre 2013 et 2014. Cela représente un chiffre d’affaires de 10,5 Md€, si l’on en croit les chiffres de la 5ème édition du Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français.

La belle santé de ces entreprises est largement portée par les dix plus grosses du secteur, qui ont vu leurs revenus augmenter de 22 %. Derrière ces têtes d’affiche, la progression moyenne des autres structures s’établit à 10 %.

Un secteur qui continue de recruter

De 2012 à 2014, ce sont 15 000 emplois qui ont été créés. Et ce n’est pas fini puisque 82 % des entreprises entendent recruter dans les prochains mois, preuve de leur vigueur et de leur confiance en l’avenir. Les sociétés les plus créatrices d’emploi sont les pure players, qui ont embauché les trois quarts des nouveaux collaborateurs entre 2012 et 2014. Il s’agit d’une progression de 18 % des effectifs, qui s’établissent désormais à 67 000 personnes.

Par ailleurs, l’enquête relève que les PME investissent proportionnellement plus en R&D que les grandes entreprises : 20 % de leur budget contre 10 %. À noter que 77 % des éditeurs font appel au Crédit d’impôt recherche (CIR).