7 innovations que les DSI doivent garder en ligne de mire

Newtech

7 innovations que les DSI ne devraient pas négliger selon Gartner

Par Laurent Delattre, publié le 20 septembre 2022

A l’occasion de son symposium Xpo 2022, Gartner a mis en exergue 7 technologies « disruptives », 7 innovations, que les DSI « n’ont peut-être pas encore vu venir » malgré leur potentiel à même de changer la donne.

L’histoire récente nous la démontrer, certaines technologies numériques sont à même de totalement transformer des métiers et des industries. Ne pas les anticiper, c’est faire prendre le risque à son entreprise de se retrouver dépassée et en péril. « Les disruptions sont des bouleversements fondamentaux qui créent des changements durables, et les organisations qui réussiront seront celles qui seront préparées à y faire face », a ainsi rappelé David Yockelson, VP analyst chez Gartner.

Pour ne pas rater le coche, Gartner invite tous les DSI à sans cesse se poser la question « Et si ? » en imaginant les scénarii qui pourraient amener certaines technologies à émerger plus rapidement qu’attendu et transformer leur secteur d’activité.

Au symposium Gartner Xpo 2022, l’entreprise américaine de conseil et recherche a invité les DSI à s’intéresser à 7 technologies en devenir :

1/ Les expériences professionnelles du Métavers

Véritable hype du moment, les métavers ne se veulent pas uniquement ludiques. C’est même probablement davantage dans les entreprises – qui ont les moyens de s’équiper en casques de réalité virtuelle – que le concept prendra d’abord corps.
Là où certains voient dans le métavers essentiellement un nouveau média ; Gartner le considère comme « le nouveau niveau d’interaction entre les mondes virtuels et physiques ».
Améliorer la collaboration dans un monde du travail devenu hybride… Intensifier l’engagement des clients avec une marque et ses produits… Proposer des espaces de travail immersif dans des bureaux virtuels au travers d’expériences internes (que Gartner nomment « intraverses »)… Selon les analystes, le Métavers peut réinventer l’expérience au bureau : les espaces de travail entièrement virtuels représenteront 30 % de la croissance des investissements dans les métavers d’ici 2027.

À LIRE AUSSI :

2 / Les voitures volantes

Bon, là on peut se demander si les analystes du Gartner ne sont pas restés figés dans la science-fiction des années 80 avec ses villes de véhicules volants. Selon eux toutefois, ce futur là n’est pas pour tout de suite. Mais ils rappellent que l’arrivée des premiers taxis volants est attendue pour 2024. Les voitures volantes de demain seront ainsi principalement des véhicules aériens autonomes (des UAVs, Unmannned Aerial Vehicles) destinées à transporter des passagers sur de courtes distances en milieu urbain. Un secteur qui pourrait vite prendre de l’ampleur porté par les progrès en IA mais surtout par les besoins de disposer rapidement de moyens peu coûteux et décarbonnés (ou moins carbonnés que l’avion et l’hélicoptère) de transporter des personnes dans des villes encombrées.

Pour Gartner, « nonobstant les défis réglementaires potentiels, les DSI devraient évaluer quels problèmes de transport – déplacement de personnes et de marchandises – pourraient être résolus par l’utilisation de tels véhicules ».

À LIRE AUSSI :

3/ L’économie de l’humain numérique

L’humain numérique… Ce jumeau virtuel à même de transformer les soins médicaux, la formation, le service client, voire même de faire redonner virtuellement vie aux personnes décédées donnera lieu à tout un nouvel écosystème de services qui selon Gartner devrait peser 125 milliards de dollars à l’horizon 2035. Dit autrement, il y a là des opportunités à saisir avant que d’autres ne le fassent. Certes les technologies sont encore naissantes mais les fulgurants progrès des IA rendent ces opportunités réalisables dans les prochaines années.

À LIRE AUSSI :

4/ Les organisations autonomes décentralisées

Gartner définit une DAO, Decentralized Autonomous Organisation, comme « une entité numérique, fonctionnant sur une blockchain, qui peut s’engager dans des interactions commerciales avec d’autres DAO, des agents numériques et humains, et des entreprises, sans gestion humaine conventionnelle ». La DAO constitue un nouveau modèle d’organisation et c’est d’abord sur le marché des services IT que ce modèle est en passe d’émerger.
Dans une DAO, l’organisation de l’entreprise repose sur la blockchain et ses technologies dérivées pour coordonner ses activités. Le monde des ONG et des organisations caritatives a souvent été donné en exemple, ces organismes pouvant grâce à la Blockchain recevoir des dons anonymes de n’importe où dans le monde et procéder à des votes auprès de sa communauté pour savoir où investir ces dons en priorité.
Mais pour Gartner, ce principe s’applique tout aussi bien aux services IT et pourrait même totalement transformer le support IT et perturber de nombreuses normes du secteur technologique.

5/ La charge sans fil des véhicules électriques

Cela fait des années que l’on parle de véhiculer l’électricité à travers l’air, autrement dit en sans-fil. Les technologies WPT (Wireless Power Transmission) ont été rêvées par Nikola Tesla au début du siècle dernier. Il élabora entre 1890 et 1906 les premiers principes de transmission d’énergie sans fil. Il a fallu néanmoins attendre la décennie 2010 pour les voir se concrétiser avec des pionniers comme WiTriCity qui dispose désormais de plus de 1000 brevets dans ce domaine. Depuis, d’autres sont venus expérimenter le secteur à l’instar de Ossia, Xentris, Silicon Mitus, Voltraware, Xiaomi, PowerCast, Powermat, et bien d’autres. Au passage on rappellera qu’Apple a racheté le pionnier australien PowerbyProxi en 2017. Certaines de ces entreprises innovantes de l’univers du WPT se sont même désormais regroupées au sein de l’alliance « AirFuel ».
Dit autrement, voilà bientôt 20 ans que l’on parle de recharge sans fil et de WPT. Et au final c’est probablement par le véhicule électrique – et notamment les bus et taxis – que ces technologies vont s’imposer. Pour Gartner, « Bus et taxis peuvent utiliser efficacement la recharge dynamique pour augmenter l’autonomie et réduire les coûts. Mais ensuite, les installations résidentielles constitueront le plus grand marché pour la recharge sans fil ».

6/ Le Graphene va remplacer le silicium

Selon Gartner, « au cours des sept à dix prochaines années, il existe un énorme potentiel pour que les transistors à effet de champ (FET) à base de carbone remplacent le silicium dans les transistors traditionnels alors que ces derniers atteignent leurs limites de taille minimale ».
Identifié en 1947 mais isolé en 2004, le graphène est perçu comme le matériau d’avenir. Ce cristal de carbone présente des propriétés remarquables permettant en théorie de créer des transistors plus petits (1 atome) et des milliers de fois plus rapides que ceux en silicium.
Gartner invite les DSI « à envisager les nouvelles possibilités offertes par les technologies à base de graphène et commencer à identifier les fournisseurs émergents ». Des fournisseurs pour l’instant bien peu nombreux à l’instar des européens Graphenea et Emberion. L’europe est d’ailleurs bien placée dans ce domaine au travers de l’initiative Graphene Flagship née en 2013.

À LIRE AUSSI :

7/ La technologie « jetable »

« Et si l’industrie technologique commençait à refléter l’industrie de la mode, avec des applications « jetables » conçues pour être fabriquées, utilisées et jetées rapidement ? » se demandent les analystes du Gartner qui voient dans « l’informatique Kleenex » une façon de gagner en flexibilité.
L’idée dérive d’un autre concept cher à Gartner, celui de « l’entreprise composable ». Derrière ce concept se cache l’idée d’entreprises agiles entièrement structurées autour des API et des applications SaaS et composées de « blocs de construction » interchangeables et modifiables.
Une idée qui ne pourra s’imposer que si l’informatique jetable s’inscrit aussi dans la tendance d’une informatique plus écoresponsable. Ce qui, de prime abord, paraît assez antinomique.

.

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité