Le phénomène du Byod (Bring Your Own Device), qui consiste à laisser les salariés travailler avec leurs propres appareils, pose d’évidents problèmes de sécurité et de confidentialité. Face à cet enjeu, Google propose de sécuriser smartphones et autres tablettes en s’appuyant sur la géolocalisation. Le brevet qu’il vient de déposer consiste à offrir différents niveaux de sécurité en fonction du lieu où se trouve l’utilisateur. A la maison, il n’aura plus besoin de rentrer son code PIN. Une fois dans les murs de l’entreprise, il retrouvera un environnement ultrasécurisé.