Prenant le contrepied de tous les analystes avec leurs tendances et prédictions pour 2020, ABI Research propose sa liste de 19 technologies qui ne s’imposeront pas en 2020 par manque de maturité ou de standardisation…

Dans leur nouveau rapport sur les « 54 tendances technologiques à surveiller en 2020 », les analystes de ABI Research ont non seulement identifié 35 tendances qui auront une forte influence sur le marché technologique de 2020 mais également 19 tendances dont on parlera très probablement mais qui ne connaîtront pas le succès que certains anticipent en 2020. Voici celles qui nous ont le plus interpelées…

Les Wearables 5G, c’est pas pour tout de suite

Les montres connectées, bracelets intelligents et autres gadgets de santé que l’on porte sur soi ne sont pas près de passer à la 5G. D’abord parce qu’il n’existe encore aucun chipsets 5G pour « wearables » et qu’aucun ne devrait être annoncé en 2020. La priorité des constructeurs est déjà d’intégrer la technologie modem 5G à leurs processeurs de smartphones. Et la 5G ne sera pas simple à miniaturiser.

L’IoT ne passera pas au Wi-Fi 6 en une nuit… ni en une année.

Pour ABI Research, le Wi-Fi 5, autrement dit le désormais assez ancien et universel « 802.11 N », n’est pas près d’être détrôné par Wi-Fi 6 dans les objets connectés. Trop cher, trop consommateur d’énergie, le Wi-Fi 6 va devoir gagner en maturité avant de trouver sa place dans l’IoT.

La 5G ne tiendra pas ses promesses en 2020

La faute à la congestion des réseaux des opérateurs. Les premiers déploiements 2019 l’ont démontré. Et la 5G semble avoir du mal à engranger des nouveaux revenus pour les opérateurs. La plupart de ces derniers cherchent les bonnes formules. De toute façon, la France est très en retard, puisque la remise des dossiers pour l’attribution des fréquences et les enchères qui les accompagnent ne viennent que de débuter, les opérateurs ayant jusqu’au 25 février midi pour poser leur candidature…

L’informatique quantique est loin d’être prête

On parlera d’informatique quantique en 2020, c’est sûr. Mais on parlera surtout d’expérimentations. On est encore très loin de voir les ordinateurs quantiques se démocratiser malgré la multiplication des services QaaS (Quantum as a Service) sur IBM, AWS, Azure, etc.
Les systèmes restent très limités. Nonobstant les déclarations de Google, on est encore loin de pouvoir démontrer la suprématie quantique sur des applications significatives pour la médecine, la science, l’industrie… Et les usages commerciaux de l’informatique quantique vont devoir patienter encore quelques années.

Le Zero-Trust ne se concrétisera pas en 2020

Le modèle de sécurité « Zero-Trust » a beaucoup fait parler de lui ces deux dernières années et commence à prendre forme en termes d’offres commerciales chez les éditeurs de sécurité.
Mais les plateformes ont encore besoin de s’enrichir et leur mise en œuvre nécessite une adaptation des infrastructures réseaux, une redéfinition des processus organisationnels et des changements d’habitudes. Bref, il faudra encore quelques années avant que le « Zero-Trust » ne devienne la norme dans les entreprises de toutes tailles.

L’Edge ne supplantera pas le Cloud en 2020

Le mot « Edge » a été l’un des « buzz words » de 2019. Beaucoup prédisent qu’à terme, le centre de gravité des infrastructures informatiques ne sera plus le cloud mais le Edge. Incontestablement, le marché du Edge Computing est en pleine croissance porté par les besoins IA et de faibles latences. AWS, Microsoft, Google, Ericsson, Nokia y investissent des sommes colossales. Mais, le cloud computing ne va disparaître de sitôt. ABI Research considère d’ailleurs que les technologies se complètent et ne vont pas se cannibaliser pour le moment.

2020 ne sera pas l’année de la TV 8K

Très en vogue lors du CES 2019, probablement très présents au CES 2020, les écrans 8K ne se vendront toujours qu’en quantité limitée en 2020. Moins d’un million d’exemplaires dans le monde selon ABI Research. L’urgence est plutôt d’assurer une meilleure diffusion des contenus 4K et une meilleure accessibilité aux technologies permettant de profiter de la 4K.

Amazon et Google ne vont pas s’approprier le foyer

Contrairement aux apparences, Amazon et Google ne règneront pas en maître sur nos foyers. Pour ABI Research, ils seront concurrencés par une compétition venue d’autres industries et 2020 devrait voir naître un nouveau paysage d’offres et d’acteurs.

Le marché de la carte SIM va décliner en 2020, mais pas à cause de l’eSIM

Avec l’arrivée sur le marché français d’acteurs comme Truphone, les entreprises vont commencer à découvrir les bienfaits des eSIM. Mais pour que la technologie s’impose, il faudra qu’elle soit directement incorporée dans la plupart des smartphones ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui et sur la plupart des modèles attendus en 2020.
Mais comme le marché stagne et que les utilisateurs sont tentés d’acquérir des modèles haut de gamme qu’ils conserveront plus longtemps, le marché de la SIM va bien continuer de baisser en 2020.

Le marché des plateformes IoT ne va pas se consolider

Des milliards d’IoT… Pour les gérer, il faut bien des plateformes. Et l’univers IT en a déjà un très grand nombre à disposition. Largement plus d’une centaine. On pourrait s’attendre à des consolidations. Mais ça ne sera pas le cas en 2020 car le marché est encore trop en effervescence.

L’identité numérique mobile ne détrônera pas les passeports et cartes d’identité

Dans plein d’endroits dans le monde, l’identité mobile est expérimentée pour remplacer les traditionnels papiers d’identité. Mais nos passeports et cartes d’identité ne seront pas détrônés avant encore de nombreuses années.

Les réseaux des Telco ne seront pas « Cloud Native » en 2020

Pour tenir les promesses de la 5G les Telcos vont devoir moderniser leurs réseaux à grand coup de SDN. Mais ce n’est pas en 2020 que cette nécessaire transformation se concrétisera. D’abord parce qu’il n’y a pas sur le marché de solution miracle adaptée à toutes les tailles de CSP et Telcos, ensuite parce qu’il va falloir que l’industrie se mette d’accord sur des méthodologies et des standards.

Les camions autonomes ne circuleront pas sur nos autoroutes

Même si l’on va beaucoup parler d’eux dans les journaux, même si Tesla devrait produire ses premiers exemplaires et même si l’intérêt des compagnies de transport pour ces véhicules est indéniable, les camions autonomes ne circuleront pas sur les autoroutes avant très longtemps.

Pour en savoir plus sur les 54 technologies à surveiller d’ABI Research :
54 Technology Trends to Watch in 2020