Gartner vient de publier son nouveau Magic Quadrant dédié aux plateformes de science des données et de « machine learning ». Et les grands gagnants ne sont pas ceux que l’on pourrait croire. Les nouveaux acteurs font de l’ombre aux solutions des grands noms de la donnée et du cloud…

Le franco-américain Dataiku mais aussi Alteryx, Databricks ou encore MathWorks dominent des acteurs comme IBM, Microsoft ou Google! C’est l’une des révélations surprenantes du dernier Magic Quadrant sur les plateformes de Data Science et de Machine Learning que vient de publier Gartner.

Ce n’est que rarement le cas, mais ce Magic Quadrant diffère notablement de celui de l’an dernier. Les anciennes vedettes du carré « Leaders », à savoir SAS et TIBCO Software, sont désormais très concurrencées par d’anciens challengers et visionnaires.

Magic Quadrant Data Science & Machine Learning Platforms
(C) GARTNER – Février 2020

En effet, le carré des « Leaders » 2020 s’est largement peuplé. Aux côtés de SAS et TIBCO, Gartner a classé comme « Leaders » les plateformes de Dataiku, Alteryx, MathWorks et Databricks. Une belle consécration pour ces éditeurs autrefois considérés comme des seconds couteaux ou des jeunes pousses en devenir. En 2019, Alteryx et Dataiku étaient classés en « Challengers » alors que MathWorks et Databricks bataillaient avec des grands noms du cloud dans le carré des « Visionnaires ».

Par voie de conséquence, vos yeux ne vous jouent aucun mauvais tour, des acteurs majeurs comme IBM, Microsoft ou Google qui ne cessent de pousser leur vision très cloud de l’analyse des données à grand renfort marketing et qui ont considérablement enrichi leurs solutions de Machine Learning en 2019, ne figurent toujours pas dans le carré des « Leaders » ! IBM doit se contenter du carré « Challengers » qu’il occupe d’ailleurs en solitaire, et Google et Microsoft stagnent toujours dans le carré de consolation des « Visionnaires ».
Gartner reproche à IBM d’être encore à la traîne en matière de Machine Learning malgré la convivialité de son Watson Studio, à Microsoft son approche bien trop « Cloud First » et pas assez multicloud, à Google de n’avoir que des bêtas ainsi qu’un manque de cohérence et d’accessibilité aux Citizens Data Scientists.

Au passage, on notera que cette édition 2020 est aussi une mauvaise nouvelle pour RapidMiner et KNIME, anciens « Leaders » 2019, déclassés cette année chez les « Visionnaires ».

Pour Gartner, Alteryx n’est désormais plus perçu comme un simple vendeur de solutions de préparation de données et s’est clairement positionné comme une plateforme complète servie par une approche « no-code » appréciée.

Gartner salue également les capacités d’exécution de la vision de Databricks qui s’est imposé comme un acteur incontournable dans l’univers d’Apache Spark. Ses clients apprécient la roadmap proposée et Databricks affiche une belle croissance en Europe et en Asie avec une forte satisfaction client.

Gartner apprécie l’environnement très focalisé production de MathWorks, ses solutions préconçues et la cohérence de la plateforme.

Pour les français de Dataiku, cette présence dans le carré des « Leaders » est une vraie consécration. Les bonnes nouvelles se succèdent alors que l’entreprise vient par ailleurs de signer un contrat avec l’OTAN autour de l’utilisation de sa plateforme pour l’élaboration et le déploiement de projets d’intelligence artificielle. Gartner salue d’ailleurs la capacité de l’entreprise à renforcer sa plateforme en matière d’élasticité, de Machine Learning augmenté et de gouvernance des données. Les clients apprécient ses mécanismes de collaboration entre les différents rôles et métiers de la Data Science et la simplicité d’utilisation de la plateforme. Gartner juge cette dernière « mature et capable de prendre en charge une grande variété de cas d’usage ».

Comparaison des Gartner Magic Quadrant 2019 et 2020 sur les plateformes de Data Science et Machine Learning
Source : GARTNER

Source : 
2020 Magic Quadrant For Data Science and Machine Learning Platforms