Ce week-end, plusieurs sites de l’Otan ont été les cibles d’une cyber-attaque revendiquée par « Cyber Berkut », un groupe de hackers se présentant comme des « patriotes ukrainiens ».

Les sites Web, parmi lesquels le site principal de l’Alliance www.nato.int,ont été visés par une attaque DDoS ou « attaque par déni de service », consistant à inonder le réseau d’un nombre excessif de requêtes afin d’empêcher son bon fonctionnement.

L’origine de cette opération de « Cyber Berkut » n’a pas été confirmée, mais il semblerait qu’elle soit une réponse d’Ukrainiens pro-russes face à l’ingérence de l’Otan sur la question de l’Ukraine et de la Crimée.

Oana Lungescu, porte-parole de l’OTAN, a précisé sur son compte Twitter que « l’attaque n’avait pas eu d’impact opérationnel et qu’elle n’avait pas affecté l’intégrité des systèmes ».