Isabelle Vialettes, CIO du groupe Eutelsat, profite de la période « fantastique » ouverte par les transformations en cours dans les entreprises, qui donne aux DSI un rôle clé dans la compréhension et l’évolution des processus et des organisations. Un enthousiasme qui l’a porté durant sa désormais longue carrière et qu’elle aimerait transmettre aux futur(e)s DSI…

Isabelle Vialettes
CIO Eutelsat Group

D’abord étudiante en mathématiques, avec pour objectif de devenir professeure, Isabelle Vialettes a découvert les joies de l’informatique par hasard, lors d’un stage estival. « Cela a marqué le début de mon parcours, y compris par le choix du secteur militaire. En fait, je suis restée dans ce milieu pendant 15 années, chez Alcatel puis Cap Sesa Défense ».
Un milieu d’hommes et de commandement dans lequel elle se trouve plutôt à l’aise. « Je pense que cela correspond bien à mon caractère ».

Isabelle Vialettes en profite pour grimper les échelons, au point qu’on lui propose de diriger la DSI de Matra Systèmes & Information, entité née de la fusion avec Matra. « Après la fusion, j’ai hésité entre deux choix très structurants : une responsabilité commerciale ou la refonte du SI ; c’est ce second choix qui m’a amenée tout naturellement à la fonction de DSI un an plus tard », rappelle-t-elle.
Elle quitte finalement le navire pour rejoindre Ericsson comme DSI, d’abord au niveau français puis pour l’Europe du nord. «Je voulais maintenir ma double compétence, aussi suis-je repartie prendre la responsabilité d’une Business Unit chez Bull où j’ai dirigé l’entité secteur public pendant 4 ans », ajoute notre interlocutrice.

Mais à la fin de cette période, Isabelle Vialettes se convainc, cette fois définitivement, qu’elle est faite pour le poste de CIO. Dès lors, les postes et les aventures s’enchaînent : d’abord DSI d’une coopérative agricole (Union InVivo) pendant 5 ans – elle obtient d’ailleurs le prix du DSI de l’année en 2006 -, elle enchaîne avec Sonepar, puis rejoint le spécialiste de la vente en BtoB Manutan.
Ses pas l’emmènent ensuite chez Monoprix, où elle mène à bien la bascule de l’enseigne vers l’omnicanal. Une transformation numérique réussie donc ? « Oui, mais je n’aime pas ce terme, qui renvoie surtout à la dimension technique de la chose, alors que les enjeux sont beaucoup plus globaux et concernent toute l’organisation de l’entreprise ».

La voilà aujourd’hui chez Eutelsat, DSI de la partie Groupe. « Je me sens très libre de proposer et d’agir, c’est une chance extraordinaire. Mais chaque DSI qui le souhaite a cette opportunité, grâce à une vue incomparable sur tous les processus de l’entreprise, sur les motivations et les besoins de ses acteurs. En ce moment, c’est une période très positive pour un CIO expérimenté», souligne-t-elle avec toujours autant d’allant.

Expérimenté, avec un «e» aussi ? Isabelle Vialettes ne s’affiche pas « féministe », mais aimerait pourtant bien voir la profession accueillir plus de jeunes femmes. « Il y a des réticences chez les futures ingénieures. Il faut dire que l’image de l’informaticien geek, boutonneux et solitaire, n’est pas particulièrement attirante ».
Autre écueil, les vagues autour du cloud ou de l’offshoring ont accrédité l’idée que ces métiers de l’informatique pouvaient disparaître. « Or, nous sommes au cœur de la transformation et c’est un tremplin formidable pour les femmes ».
Une bonne raison peut-être de se consacrer, dans un futur proche, à des associations qui accompagnent les femmes dans leur carrière ?

MINI BIO D’ISABELLE VIALETTES

Depuis 2017 : CIO eutelsat international
2014 – 2017 : DSi Groupe Monoprix
2011 – 2014 : DSi Groupe Manutan
2010 – 2011 : Directrice des études Sonepar
2004 – 2009 : DoSi union inVivo
2002 – 2004 : Directeur des opérations du Secteur Public, Bull
1998 – 2002 : CIO France puis Nord Europe, Ericsson
1995 – 1998 : CIO Matra Systèmes et Information
1990 – 1995 : Cap Sesa Défense
1983 – 1990 : Alcatel iSR
Formation : Maîtrise informatique, université Pierre et Marie Curie

Portrait réalisé par François Jeanne