Free et Orange ont signé le 15 juin un avenant à leur contrat d’itinérance 2G et 3G, soit à l’exacte date limite imposée par l’Arcep, le régulateur des télécoms. Celui-ci doit à présent s’exprimer sur la conformité de ce nouvel accord, avec ses recommandations.

Le terme de l’itinérance devrait débuter en janvier 2017 pour prendre fin à l’horizon 2020, alors que l’Arcep recommandait initialement une fourchette allant de 2018 à 2020 pour la 3G et de 2020 à 2022 pour la 2G. La préconisation d’une extinction par plaque géographique est en revanche ignorée par Free. Afin de continuer à assurer la fourniture de ses services, l’opérateur devra déployer son propre réseau, dont la couverture atteint actuellement 68,3 % pour la 4G et presque 85 % pour la 3G.